Côte-d’Ivoire: Les excuses de Soukeïna à Jah Blondy « pardon papa si je t’ai blessé… mais tu laisses un vide »

«Ce n’est pas pour te salir. Mais le vide que tu laisses est impossible à combler Papa…

Ne m’en veux pas. Pardonne-moi si je t’ai blessé. Mais un jour je sais que tu seras fière de ce que j’ai fait.»

Soukeïna Koné


blank

Commentaires

blank

Author: La Rédaction