La recomposition de la commission électorale est une « mesurette », selon l’opposante Danièle Boni-Claverie

Manuella YAPI

La recomposition des commissions centrale et locales de la Commission électorale indépendante (CEI) avec l’attribution d’un siège supplémentaire à l’opposition, annoncée mercredi par le gouvernement, est une « mesurette qui ne répond nullement à la réforme » réclamée par cette frange de la classe politique, selon l’opposante Danièle Boni-Claverie, la présidente de l’Union républicaine pour la démocratie (URD) jointe par Alerte info.

« C’est une mesurette qui ne répond nullement à la réforme de la CEI défendue par l’opposition », a dit Mme Boni-Claverie, estimant que par modification, le président Alassane Ouattara « soigne un bout d’orteil alors que c’est toute la jambe qui est malade ».

Suite à un « examen des doléances de l’opposition, la société civile et la rencontre du président du Front populaire ivoirien (FPI) avec le Vice-président », M. Ouattara a « signé une ordonnance modifiant la loi sur la CEI en vue de permettre l’attribution d’un siège au parti de l’opposition dont la représentation au parlement est la plus significative », a annoncé le porte-parole du gouvernement Sidi Touré, à l’issue d’un conseil des ministres.

« La commission centrale de la CEI sera composée de 16 membres au lieu de 15 dont trois personnalités proposées par la majorité au pouvoir et quatre de l’opposition » contre trois auparavant, a-t-il ajouté, précisant que les commissaires locaux passeront quant à eux de sept à huit, soit un proposé par le préfet de région, trois par le pouvoir et quatre par l’opposition.

Une partie de l’opposition notamment le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) et ses alliés dont l’URD qui exigent « une réforme totale » de l’institution, n’ont pas désigné de représentants à la commission centrale de la CEI.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Commentaires facebook

Author: La Rédaction

2 commentaires sur “La recomposition de la commission électorale est une « mesurette », selon l’opposante Danièle Boni-Claverie

  1. Juste une petite goutte d’eau(de DRAMANE WAttra) dans la mer…… Je comprends pourquoi la justice Africaine a reporté l’audience qui devrait avoir lieu le 5 Mars; probablement sur instruction de D RAMANE Wattra .

  2. Tantie Akissi hum, vous même ho, votre parti politique est une « CABINETTE » lol.

    À chacun sa lorgnette !!

Laisser un commentaire