Agenda La Haye/Côte-d’Ivoire: Les Wê de la diaspora envoient le masque Gôdwê chez Blé Goudé

Les Wê de la diaspora ont investi La Haye, le samedi dernier, avec le masque Gôdwê: frayeur, mélancolie et joie au rendez-vous.

Une cérémonie riche en cultures qui aura réuni plus de 200 Ivoiriennes et Ivoiriennes des ethnies Wobê et Guéré, les deux composantes principales du peuple communément appelé Wê, issus de la diaspora d’Europe.

Échanges de nouvelles, remises de cadeaux, cérémonie de bénédiction rituelle, repas partagé ensemble, danses etc. ont meublé cet après-midi du samedi 7 mars 2020.

C’est un Blé Goudé totalement heureux et ému qui a pris congé de ses visiteurs.

Commentaires facebook

Author: La Rédaction

3 commentaires sur “Agenda La Haye/Côte-d’Ivoire: Les Wê de la diaspora envoient le masque Gôdwê chez Blé Goudé

  1. ============ JUSTICE POUR GBAPE ===================

    Pierre Soumarey, auteur de « L’homme face à sa finalité » a émis un jugement saisissant l’année dernière sur Zadi Gbapè Grégoire :
    « Le discours convenu et empreint de M. Blé Goudé à la Nation Ivoirienne (rien que cela) s’inscrit dans la théâtralité dont le personnage est coutumier. ».

    Et pourtant dans cet art dans lequel GBAPE excelle, on peut lui découvrir aujourd’hui quelque mérite !

    En effet, après le masque de Daloa et les chansonniers du Tohorou, nos frères Wegnons, (en langue Wé « l’homme qui pardonne » ou « l’homme au cœur noble »), sont montés à la tribune avec un autre masque pour saluer Zadi Gbapè Grégoire !

    La Sainte Bible enseigne : « L’ouvrier mérite son salaire » (Luc 10:7).

    En peu de temps, Charly fait découvrir la culture ivoirienne (masques, beaux costumes de l’ouest) à des européens qui ne connaissaient pas forcément tous ses pans. Avec certainement moins de frais qu’il n’en faudrait certainement à Côte d’Ivoire Tourisme ou toute autre institution publique ivoirienne. Un prisonnier a quel budget de fonctionnement ?

    C’est pourquoi, à l’heure du MASA pendant que les ministres Hamed Bakayoko, Gilbert Kafana Koné, Albert Toikeusse Mabri, Aka Aouélé, Mariatou Koné et Robert Beugré Mambé ont pu être honorés Commandeurs de l’Ordre du mérite culturel pour leur diverses contributions à la promotion de la culture, il me semble juste que GBAPE soit magnifié pour cette fenêtre particulière qu’il mobilise !

    Monsieur le Ministre Bandaman Maurice, pour votre dernière action en tant que Ministre de la Culture et de la Francophonie, pensez à offrir une médaille à ce génie ! Peut-être que grâce à lui, La danse Zaouli que vous avez pu inscrire difficilement au Patrimoine Mondial de l’UNESCO et d’autres merveilles ivoiriennes, visiteront d’autres tropiques ! Pour la gloire de notre culture.

    Zadi Gbapè Grégoire, l’homme jamais à court d’idées !

  2. >Un prisonnier a quel budget de fonctionnement ?

    Excellente question de l’ami @Wara, tant la réponse nous place à des années-lumière des préoccupations des « victimes » mobilisées « spontanément » pour protester contrer l’élargissement de Blé Goudé et de son co-accusées, mais qui réclament bruyamment leurs 10 mille promis pour ladite « mobilisation spontanée ». Ça tourne à la mauvaise habitude du reste, avec celle d’aujourd’hui sorties à Abobo – encore !!!! – tout aussi « spontanément » réclamer un troisième mandat anticonstitutionnellement (je fais pas exprès, c’est bien le mot) à Ouattara.

    Le problème que soulève cette visite à Blé Goudé (j’y ai vu des femmes et des hommes d’âge mur, ne semblant aucunement dans la dèche), c’est l’attachement de toute une tribu, des années plus tard à un individu présenté comme le mal incarné. Alors la question qui se pose légitiment est de savoir si tout le peuple Wê est masochiste (il ont quand-même payé le plus lourd tribu à une guerre déclenchée selon la version officielle par celui qu’ils visitent), amnésique ou tout simplement… stupide ? Pour ma part, j’essaie la réponse qui me semble logique, et elle s’apparente à la simple notion de fidélité. Fidélité à un homme, fidélité à une conviction, fidélité à des principes.

    C’est donc le lieu de s’interroger (à moins d’épouser le troisième des postulat plus haut, la supposée « stupidité » du peuple Wê) sur la conduite de notre processus de réconciliation : peut-on en exclure un homme dont le charisme, l’aura et l’adhésion populaire à la posture et aux idées ne faiblit pas en dépit de sa longue détention hors de sa terre natale ? Certains pensent que oui et y travaillent activement à coup de procès par contumace biaisés, escamotés et franchement burlesques. C’est plus proche de l’autruche que s’enfouit la tête dans le sable.

  3. Pas seulement une décoration venant du ministre de la culture mais aussi du ministère du commerce pour la valorisation et la promotion de notre «ATTIEKE » national offert généreusement par un certain soldat perdu.
    On ne rit pas un peu lol !
    À chacun sa lorgnette !!

Laisser un commentaire