En Côte-d’Ivoire une opposition en rang dispersé face à la discipline des parlementaires RHDP (pouvoir)

Discipline versus Rang dispersé

Les discussions des parlementaires ivoiriens (sénateurs et députés) sur le projet de révision constitutionnelle sont entrées dans leur phase active le lundi 9 mars 2020.

L’ouverture des débats a été sanctionnée par deux votes des 331 parlementaires présents sur 350. Le premier a porté sur la loi organique du congrès qui a recueilli 225 Pour, 65 Contre et 11 Abstentions.

Quant au second, la révision constitutionnelle, il a obtenu 225 Pour, 83 Contre et 4 Abstentions.

Dans les deux cas, un chiffre est constant: le vote positif de 225. C’est celui des sénateurs et députés du RHDP, parti au pouvoir. Dans une discipline forgée, ils ont exprimé leurs suffrages en rang serré.

C’est le revers de la médaille pour l’Opposition. Pourtant, dans une déclaration commune, elle rejetait, le 6 mars, le projet de révision.

Mais elle a été incapable de joindre la parole à l’acte. Sans coordination et sans consignes précises de vote, elle est partie en ordre dispersé et en désordre de bataille. Quand certains parlementaires disaient Oui, d’autres affirmaient le contraire et d’autres encore ne se prononçaient pas.

Face à des objectifs différents et des intérêts divergents, c’est le chaos. Et l’Opposition fait ou refait l’amère expérience que sa cohésion n’est, en réalité, que de façade.

F. M. Bally

Commentaires facebook

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire