4e édition Didiga Festival en Côte-d’Ivoire: Les zouglous de ‘’Révolution’’ pour le spectacle

4e édition du Didiga Festival – L’art oratoire et la dégustation des mets bio Bété au menu

Le groupe zouglou ‘’Révolution’’ pour assurer le spectacle

Les 20 et 21 mars 2020, le village de Yacolidabouo ou plus simplement Yacoli vivra comme ces trois dernières années au rythme du Didiga. Un festival en hommage aux Zadi. Bernard Zaourou l’homme de culture, l’universitaire et Marcel le grand manager, ancien Pca de CIE/SODECI, le bâtisseur qui a fait du petit village de Yacoli un modèle de développement de proximité envié. C’est la principale information donnée par Dr Tidou, commissaire général du Didiga Festival, lors de la conférence de presse de lancement, le jeudi 12 mars 2020 au Vallon.

Le Didiga ou l’art de l’impensable ainsi que le définissait Bernard Zadi Zaourou, a donné son nom au festival qui est à sa 4e édition cette année. ‘’Voix et voie de l’oralité’’ est le thème central de la célébration. Ce thème fera d’ailleurs l’objet de la grande conférence au menu des grandes articulations du festival. Il sera animé par Pr. Paulin Zigui Koléa, un universitaire incontournable dans la littérature orale en Côte d’Ivoire. Pour Dr Tidou, il s’agira de disséquer la valeur de la parole et montrer comment celle-ci peut être à la base de la transformation et du bonheur de l’homme. « Ce sera une conférence vivante et exquise. Ce qui va se dire va se pratiquer », a fait savoir le commissaire général. Autre moment fort du festival, le banquet Bété. Une occasion unique, aux dires du conférencier, d’apprécier les mets du terroir Bété à base de végétaux comestibles, ce qu’il a qualifié de ‘’mets bio’’. Principalement, le tikriti, le gblogblo saka… Le banquet sera suivi d’une visite guidée au barrage de Soubré avec le partenaire à l’événement, Côte d’Ivoire Energie.


Comme innovation cette année, une partie du festival a été localisée à Soubré, chef-lieu de département dont relève le village de Yacoli. Là-bas, à la place Charles Donwahi sera érigé le village du festival avec le soutien du partenaire Brassivoire. Si Yacoli accueille la partie scientifique du festival, la place Donwahi à Soubré est réservée à la partie festive. Le grand concert, après Magic System, Paco Séri, Bagnon et autres les années précédentes, sera donné cette fois par le groupe zouglou ‘’Révolution’’, révélation musicale de l’année 2018 en Côte d’Ivoire.

15 mille festivaliers sont attendus. Ils vivront pendant ces deux jours la crème de l’art oratoire Bété. La danse et bien sûr la chanson. Des moments de grande extase et de découverte, selon le conférencier qui a donné rendez-vous à la Côte d’Ivoire culturelle. Dr Christian Tidou avait à ses côtés Dr Guiza, président de Ly-Tendé, une association de cadres et ressortissants du village ainsi que le manager MKZ Group.

Photo: Professeur Zadi Zahourou, maître du Didiga

SD à Abidjan
sdebailly@yahoo.fr

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction