Maurice Bandama parle du musée d’Abobo: « C’est l’épreuve du réveil de Soundjata…qui donnera à manger »

Le musée des cultures contemporaines Adama Toungara d’Abobo a été inauguré le 11 mars dernier par la première dame Dominique Ouattara. Au nombre des participants à cette inauguration, figurait en bonne place le ministre de la Culture et de la Francophonie, Maurice Bandama.

Le futur ambassadeur de Côte d’Ivoire en France est connu pour son goût effréné des œuvres d’art.

Il a eu un discours aux accents poétiques émerveillé par cet édifice culturel bâti dans un environnement aussi paradoxal que critique. Maurice Bandama a justement livré quelques secrets qu’il entretenait avec le fondateur Adama Toungara dans la phase de la construction du musée.

Selon le ministre, Adama Toungara lui a posé cette question :  »Est-qu’un musée à Abobo, ça va plaire ? » A cette question, révèle-t-il, sa réponse n’a pas tardé.  »j’ai dit offre ce musée. Ce musée donnera à manger à Abobo », a-t-il répondu.

Maurice Bandama a assimilé la naissance de ce musée au cœur d’Abobo à l’épreuve du réveil de Soundjata lorsque le perclus qu’il était décida de marcher. Ce jour-là qu’elle ne fut la joie de sa mère Sogolon Kedjou (in Soundjata ou l’épopée mandingue).
C’est après ses envolées lyriques que, au nom du président de la République, Maurice Bandama a élevé Adama Toungara au grade de commandeur de l’ordre du mérite culturel, la plus haute distinction dans les décorations.

SD à Abidjan
sdebailly@yahoo.fr

Commentaires facebook

Author: La Rédaction