Côte-d’Ivoire: Sa résidence détruite en partie, Bamba Alex Souleymane vocifère

«j’ai mal, je suis choqué, j’ai honte»

Bamba Alex Souleymane, conseiller en communication à la direction exécutive du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix, traverse une période difficile en ce moment.

Les mots ont du mal à sortir de sa bouche tant l’émotion l’étreint. L’ Office national de l’assainissement et du drainage de Côte d’Ivoire vient de détruire la résidence de Bamba Alex Souleymane qu’il a acquise depuis plus de 30 ans maintenant. Bâtie à la Riviera Allabra sur une superficie de 800m2, elle a été détruite en partie par les bulldozers de l’ONAD ce mardi 17 mars 2020 pour sa proximité avec les travaux de pose de dalots pour le drainage des eaux.

La partie du domicile concernée subit actuellement la pose de dalots dans un bruit assourdissant de machines qui ont débuté les travaux depuis octobre dernier. Joint au téléphone pour donner sa part de vérité sur cette affaire, le conseiller en communication de la direction exécutive du parti au pouvoir a pu seulement déclarer : « j’ai mal, je suis choqué, j’ai honte».

Selon nos investigations, c’est pratiquement une affaire qui date de 2016 entre l’Office national du drainage et Bamba Alex Souleymane. L’homme a acquis son domicile en 1992 avec l’entreprise immobilière SCI-Scar, date à laquelle l’ONAD n’existait pas encore.

En 2012 déjà, un conflit avec le ministère de l’urbanisme lui avait fait perdre 300m2 sur la même propriété. Cette fois, ce sont 5 mètres de bloc qui ont été détruits alors que « normalement cela devrait être de 2,5», selon un expert, à savoir 2,5 m de son côté et la même dimension du côté opposé. Le préjudice à son encontre s’élèverait à plus de 35 millions FCFA dû à la destruction d’une partie de sa maison.

L’homme est complètement sur le coup de l’émotion et ne comprend pas ce qui lui arrive. Cette situation met en évidence la responsabilité des autorités qui devraient en effet prévenir ce genre de cas. Notamment ne pas autoriser les constructions non réglementaires et planifier l’urbanisation sur une longue période.

Cette action aurait le mérite d’éviter ce genre d’actes déplorables qui livre des famille au désarroi et à l’insécurité. Nous avons tenté de joindre un des responsables de l’ONAD pour avoir la version de la structure gouvernementale mais sans succès.

Franck K

Commentaires facebook

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire