La Chine accuse les USA d’avoir créé le Coronavirus et expulse tous les journalistes américains

La Chine expulse plusieurs journalistes américains

La quasi-totalité des reporters du « New York Times », du « Wall Street Journal » et du « Washington Post » sont concernés.

La rivalité entre Pékin et Washington vient de faire de nouvelles victimes : les journalistes américains basés en Chine. Mercredi 18 mars, le ministère chinois des affaires étrangères a donné dix jours aux reporters travaillant dans le pays pour le New York Times, le Wall Street Journal et le Washington Post, « dont la carte de presse expire en 2020 », pour rendre celle-ci. « Ils ne seront plus autorisés à travailler comme journalistes en République populaire de Chine, y compris dans les régions administratives spéciales de Hongkong et de Macao », annonce le communiqué du ministère.

Les journalistes étrangers installés en Chine se voyant délivrer – dans le meilleur des cas – une carte de presse annuelle, la quasi-totalité des reporters américains de ces trois médias sont concernés. Par ailleurs, ces trois entreprises de presse, ainsi que Voice of America et Time, doivent fournir par écrit des informations sur leurs effectifs, leurs finances, leurs activités et leurs biens immobiliers en Chine. Enfin, Pékin va prendre « des mesures contre les journalistes américains », « en réponse aux restrictions discriminatoires que les Etats-Unis ont imposées aux journalistes chinois ».

Ces différentes annonces constituent, selon le communiqué, des « contre-mesures face aux dispositions restrictives prises par les Etats-Unis envers les agences de presse chinoises ».

Une « mentalité de guerre froide »

(…)

La suite est réservée aux abonnés de lemonde.fr 

La Chine accuse les USA d’avoir créé le Coronavirus

Le coronavirus a pu être « apporté » à Wuhan par l’armée américaine, selon un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères. Selon cet officiel chinois, le nouveau coronavirus Covid-19 pourrait avoir été introduit par l’armée américaine, sans toutefois étayer son affirmation. Une nouvelle théorie du complot ?

Cette théorie du complot circulait déjà sur Internet. Zhao Lijian l’a reprise à son compte, rapporte l’AFP. Un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères a laissé entendre sur Twitter, dans la soirée du jeudi 12 mars, que le nouveau coronavirus, apparu en Chine, pourrait avoir été introduit par l’armée américaine, sans toutefois étayer son affirmation.

问:可能是美军把病毒带到武汉的说法是中国政府立场吗?
答:最近有一些关于新冠病毒源头的讨论。个别美国政府高官和国会议员发表种种不实和不负责任的言论,抹黑攻击中国,我们坚决反对。国际社会包括美国国内,对病毒源头问题有不同看法。中方始终认为,这是一个科学问题,需要听取科学和专业意见。 pic.twitter.com/M3R5b7Kfjx
— Lijian Zhao 赵立坚 (@zlj517) March 13, 2020

La source du virus ne serait pas la Chine

Au début de la crise, le directeur du Centre chinois de contrôle et de prévention des maladies avait déclaré que le coronavirus était apparu sur un marché de la ville de Wuhan (centre). Mais ces dernières semaines, Zhong Nanshan, spécialiste chinois des maladies respiratoires et vétéran de la lutte contre l’épidémie de Sras (2002-2003), a évoqué la possibilité que la source du virus responsable du Covid-19 ne soit en fait pas la Chine. Une hypothèse reprise à son compte par Pékin.

1/2 CDC Director Robert Redfield admitted some Americans who seemingly died from influenza were tested positive for novel #coronavirus in the posthumous diagnosis, during the House Oversight Committee Wednesday. #COVID19 pic.twitter.com/vYNZRFPWo3
— Lijian Zhao 赵立坚 (@zlj517) March 12, 2020

Dans son tweet, poursuit l’AFP, Zhao Lijian a publié une vidéo du directeur des Centres américains pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) déclarant devant le Congrès que certains Américains que l’on croyait morts de la grippe saisonnière avaient été trouvés porteurs après leur décès du nouveau coronavirus.

Confirmed cases of #COVID19 were first found in China, but its origin is not necessarily in China. We are still tracing the origin. pic.twitter.com/IG4IsCJ0JC
— Spokesperson发言人办公室 (@MFA_China) March 4, 2020

midilibre.fr

Les États-Unis nous doivent une explication

« La CDC prise en flagrant délit. Quand le patient zéro est-il apparu aux Etats-Unis ? Combien de personnes ont-elles été infectées ? », a écrit Zhao Lijian. « Il est possible que ce soit l’armée américaine qui ait apporté l’épidémie à Wuhan. Les États-Unis doivent être transparents ! Et doivent publier leurs données ! Les États-Unis nous doivent une explication », a-t-il lancé.

Les Etats-Unis accusent la Chine de semer des rumeurs sur l’origine du Covid-19

Les Etats-Unis ont riposté lundi accusant la Chine de semer des « rumeurs abracadabrantes » sur l’origine du coronavirus, signalant que la rivalité entre les deux grandes puissances n’a pas été mise en sourdine par la nécessité de combattre la pandémie.

Dans un entretien téléphonique, le chef de la diplomatie américaine, Mike Pompeo, a fait part lundi à Yang Jiechi, plus haut responsable du Parti communiste chinois pour la politique étrangère, « des fortes objections américaines » face aux « efforts » de Pékin pour « faire porter le chapeau aux Etats-Unis pour le Covid-19 », selon un communiqué du département d’Etat. « Le secrétaire d’Etat a souligné que le moment était mal choisi pour semer la désinformation et des rumeurs abracadabrantes, et que l’heure était plutôt à l’union des pays pour combattre cette menace commune », ajoute le communiqué.

Autre lecture côté chinois : selon l’agence officielle Chine nouvelle, Yang Jiechi a, lui, adressé « un ferme avertissement aux Etats-Unis », prévenant que « toute tentative de salir la Chine était vouée à l’échec ». Washington avait déjà convoqué vendredi l’ambassadeur de Chine aux Etats-Unis pour protester. En cause : les tweets d’un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Zhao Lijian, qui avait laissé entendre jeudi que l’armée américaine aurait introduit le virus à Wuhan, la ville de Chine d’où est partie l’épidémie en décembre selon la plupart des scientifiques.
20minutes.fr

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires