Abel Djohoré se lâche en Côte-d’Ivoire: «Je veux être ministre…j’ai trop attendu ! J’ai trop souffert»

Rhdp – Excédé par une longue attente Abel Djohoré se lâche:

«Je veux être ministre… J’ai trop lutté !

Il règle ses comptes aux cadres Rhdp du Goh dont Djédjé Bagnon

L’actuel député Rhdp de Ouragahio / Bayota n’est pas du tout content du traitement qui lui est fait depuis l’avènement d’Alassane Ouattara au pouvoir. L’ancien compagnon de Guillaume Soro dans le maquis qui a vite fait le choix d’Alassane Ouattara avant même sa rupture avec l’ancien chef du parlement ivoirien s’est vidé face à la presse vendredi à Angré 7e Tranche.

Abel Djohoré s’est d’abord livré à son analyse de la situation sociopolitique marquée par la promulgation de la nouvelle constitution, la gestion de la pandémie du coronavirus mais surtout par l’actualité politique dans sa région d’origine, Gagnoa.
Ce responsable de la coordination Rhdp du Goh a dit vivre une grande frustration au sein du parti qu’il a tant servi et en veut aux cadres qui se rendent dans cette localité à la moindre invitation sans l’en aviser. Il indexe à ce sujet Kandia Camara, la ministre de l’Education nationale qui y a présidé une manifestation politique ces derniers jours sans que lui ‘’le propriétaire de Gagnoa’’ n’en soit informé. « Il faut que cela cesse », tape-t-il du poing sur la table avant de s’en prendre à un autre cadre du Rhdp, en l’occurrence Joachim Djédjé Bagnon, président du Conseil régional et récemment promu PCA du Fonds d’entretien routier. M. Djohoré dit ne pas apprécier la démarche de Djédjé Bagnon qui au cours d’un rassemblement à Gagnoa a déclaré que tout le Goh adoubait la candidature de Gon Coulibaly à la présidentielle 2020. Pour le député, M. Bagnon n’est pas mieux outillé pour vendre la candidature de Gon que lui. « Ce ne sont pas les voix qui manquent à Gagnoa. Qu’est-ce qui fait courir Bagnon ? Bagnon court parce qu’il cache des tares. Voici quelqu’un qui pense qu’il est incontournable. C’est de la duperie et ça doit cesser parce que l’enjeu est trop grand. Bagnon est en mission de déstabilisation du Rhdp à Gagnoa », s’est révolté Abel Djohoré qui ne reconnait aucun leadership à Djédjé Bagnon qui serait à ses yeux un opportuniste, arrivé au Rhdp par défaut. C’est-à-dire, quand il était en quête d’un parti pour soutenir sa candidature aux régionales après que le Pdci a refusé de le reconduire. « Il connaît Gon où ? (…) parce qu’on accepte qu’ils soient nommés alors ils se foutent de nous », a chargé le conférencier qui s’en est pris à chacun des principaux cadres de Gagnoa récemment promus ministres ou secrétaires d’Etat.

En mille mots comme en un, le député de Ouragahio n’a pas caché son désir d’occuper un poste ministériel après tant d’années de bons et loyaux services rendus au Rdr contre la volonté de ses parents et contre le grand leader de la région, Laurent Gbagbo. « On ne va pas à l’Eglise ou à la mosquée pour aller en enfer. J’ai trop lutté ! J’ai trop souffert. (…) Oui je cherche un poste ministériel », a dévoilé M. Djohoré qui soutient que dans un parti, il faut d’abord consolider la base avant de l’élargir. Une façon de dire que ce ne sont pas les nouveaux venus, lesquels quitteront le navire à la moindre secousse, qu’il faut promouvoir en premier. Faire la promotion de ces cadres, c’est selon lui, créer des vitrines et des popularités artificielles.

M. Djohoré a également confié à la presse qu’il se rêve déjà directeur de campagne d’Amadou Gon pour avoir été, insiste-t-il, le premier à prédire sa candidature au moment où personne n’osait le penser. Puis Abel Djohoré de commenter que le départ d’Amon Tanoh est à ses yeux la résultante des frustrations subies. « Chacun de nous a un seuil de frustrations qu’il ne peut pas accepter. Tout le monde n’est pas Djohoré et il y a des choses qu’il (Amon Tanoh, ndlr) n’a pas acceptées. Tout en le comprenant, je suis désolé que cela arrive au moment où on a besoin de tout le monde. Mais il faut compter avec. Cela démontre que la direction du parti doit comprendre qu’il y a des choses à faire. Beaucoup de choses à faire », a fait valoir le député.

SD à Abidjan
sdebailly@yahoo.fr

Commentaires facebook

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire