Quarantaine avortée à l’INJS en Côte-d’Ivoire: Ouattara exprime ses regrets

Le président ivoirien Alassane Ouattara regrette le désordre à l’INJS qui a perturbé le plan de mise en quarantaine et rappelle que nous sommes égaux devant la loi et devant la maladie. Il annonce par ailleurs plusieurs mesures d’urgence.

C’est sa première sortie sur la maladie à coronavirus depuis l’annonce d’un premier cas début mars en Côte d’Ivoire. Le président ivoirien s’est adressé à la nation ce 23 mars. Dans un discours solennel, il insiste sur la discipline pour venir à bout de l’épidémie.

D’un ton ferme, il a condamné le désordre qui a prévalu à l’INJS, centre initialement dédié à la mise en quarantaine. « Nous sommes égaux devant la loi et devant la maladie » affirme le président de la République.

Par ailleurs le Chef de l’Etat ivoirien déclare l’état d’urgence et annonce un Couvre-feu de 21h à 5h à compter de mardi 24 mars.

Il a annoncé entre autres, le confinement progressif des populations par aire géographique, en fonction de l’évolution de la pandémie.

« La création de couloirs humanitaires pour venir en aide aux personnes ou aux communautés ayant un besoin urgent d’assistance ».

Alassane Ouattara parle aussi de renforcer les capacités des industries pharmaceutiques, des laboratoires et des structures de diagnostic et de prise en charge sur l’ensemble du territoire national.

Reagissant sur les regrets du président, Terence D., web active commente: « Si Ouattara est serieux dans son regret il doit limoger le.premier Ministre…  »

En effet selon la ministre Anne Ouloto, le Premier ministre a donné des instructions pour que les proches de personnalités qui ont fui la quarantaine de l’INJS soient suivies à domicile. Ce qui avait doublement irrité l’opinion.

DelaureN
Opera.com

Commentaires facebook

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire