Origine de la locution « En quarantaine », à l’isolement forcé

L’expression en quarantaine a gagné en intensité depuis l’explosion du covid-19 qui a placé près de la moitié de l’humanité en isolement forcé.

Mais quelle est son origine ?

Le hasard veut que cette locution tire son origine des pratiques catholiques, alors que l’Italie pays traditionnellement très catholique, siège du Vatican, enregistre le plus grand nombre de morts durant la pandémie actuelle du coronavirus.

Il n’aura échappé à personne que dans « quarantaine », il y a « quarante ».

Au XIIe siècle, la (sainte) quarantaine s’utilisait pour parler de la période de quarante jours du carême. On a eu aussi la « quarantaine-le-roi » (Philippe Auguste, Saint Louis) qui interdisait à un seigneur offensé de se venger avant que cette période soit écoulée.

C’est à partir du XVIIe que la locution a été utilisée pour désigner la période d’isolement qui était destinée à empêcher la propagation d’une épidémie (les personnes supposées contaminées étaient gardées à l’écart, empêchées de se déplacer, pendant quarante jours), quarantaine mal appliquée à Marseille en 1721 puisque c’est de cette ville qu’est partie une grande épidémie de peste.

Ainsi, lors d’épidémies ou de soupçons de maladies venues de l’étranger, on trouvait à proximité des ports [Marseille, Venise etc.] des bateaux mis en quarantaine et signalés par un drapeau particulier interdisant aux autres navires de les approcher.
Si le terme est resté, la durée des quarantaines médicales est rapidement devenue variable, généralement largement inférieure à quarante jours.

Par extension, quelqu’un qui est mis en quarantaine est aussi quelqu’un qui est exclu d’un groupe.

Par Connectionivoirienne avec Expressio.fr

Photo: Le pape François délivre sa bénédiction de l’intérieur de la bibliothèque apostolique du Vatican, le dimanche 15 mars, devant une place Saint-Pierre vide. Le pape François a félicité les personnes qui pourraient risquer la contagion pour aider les pauvres et les sans-abri alors même que les craintes de propagation du coronavirus incitent de plus en plus de pays à restreindre les modes de vie quotidiens. IMAGE: Vatican News via AP

Commentaires facebook

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire