Covid-19 et Vitib en Côte-d’Ivoire: Questions au ministre ivoirien de la santé

Dans sa newsletter 0327-6, VITIB annonce être en capacité de production des médicaments qui entrent dans le protocole de soin du Corona Virus 2019. Le seul hic est que les sociétés qui sont dans cette possibilité qui donnerait une visibilité et un leadership en matière de production pharmaceutique en Afrique à notre pays, attendraient la certification de leurs usines.

Alors les questions sont les suivantes :
1- Depuis combien de temps et pour quelles raisons objectives ces sociétés sont-elles en attente de la certification de leurs usines ?

2- Pourquoi devraient-elles attendre, en espérant que cela ne dure pas depuis des mois comme les Africains savent le faire pour introduire d’autres voies non légales de légalisation des procédures, alors que les besoins du pays sont fournis à plus de 90% par l’importation ?

3- N’y aurait-il pas conflit d’intérêt en la matière puisque vous êtes pharmacien vous-même en espérant que ce soit uniquement la lourdeur administrative et non la compétence que nous savons des cadres ivoiriens qui ont pu maintenir l’État Débout en dépit de 40 années de crise économique due au leadership politique ?

4- Que fait-on maintenant, en dehors de produire un communiqué bidon comme celui qui autoriserait l’utilisation du protocole Sino-Raoult pour le traitement du Corona, pour ANTICIPER L’ENTREE DU PAYS DANS L’EPICENTRE DE LA PANDEMIE D’ICI DEBUT AVRIL A DEBUT MAI ? Attendrons-nous encore des directives ou autres solutions venues du Centre alors que nous avons les ressources humaines et technologiques sur place pour faire face à la situation et même aider les pays de la CEDEAO en cas de besoin?

Monsieur le ministre, prenez maintenant le taureau par les cornes: réquisitionnez tout le personnel médical du pays pour le mettre en état d’alerte; réquisitionnez les lycées et universités du pays pour en faire des centre de soin et de confinement en cas de nécessité en les préparant en amont pour recevoir le personnel médical et les malades/ Korhogo, Odienné, Man, Daloa, San-pedro, Bouaké, Bondoukou, Abengourou? Yamoussoukro, Gagnoa, Agboville et Abidjan peuvent être des districts capable de devenir des centres de soin et de confinement ; mais avant tout ? Valider la certification des usines de Vitib ici et maintenant en respectant tous les critères des protocoles en la matière pour que made in Bassam devienne un label mondial ; Ne pas le faire serait contre les intérêts de notre peuple.

Par Martial Ahipeaud

Commentaires facebook

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire