Côte-d’Ivoire: « La vérité sur la situation sanitaire de Gon et de ses enfants, le PM testé négatif » (presse)

Le Premier ministre ivoirien s’est mis en quarantaine volontaire parce qu’il aurait été en contact avec une personne testée positive au Covid-19. Depuis le 24 mars les Ivoiriens n’ont plus aperçu leur Premier ministre en public, dont une rumeur a d’ailleurs vite fait d’envoyer au Maroc pour suivre un traitement. Le confrère Afrikipresse apporte ici des précisions sur la «situation réelle» du Premier ministre, candidat de son groupement politique, le RHDP, a la présidentielle de 2020.

Exclusif-Covid 19: Gon Coulibaly testé négatif 2 fois , la vérité surses enfants (Infodémie, Fake,Côte d’Ivoire)

Source: Afrikipesse.fr 

Le Premier ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly, fait l’objet d’attaques régulières depuis plusieurs semaines, la dernière attaque en date est en lien avec le Covid-19.

Les étapes de la construction de l’attaque qui vise AMG :

Étape 1: Des rumeurs circulent attestant que le Premier ministre lui-même a été atteint du coronavirus. Or, en quarantaine volontaire, depuis quelques jours, Amadou Gon Coulibaly a subi deux tests, qui se sont révélés négatifs. Il est même prévu, dès ce lundi, un 3ème test.
Et, par mesure de précaution, à l’issue de la période d’incubation de 14 jours, un 4ème test sera fait, afin de s’assurer que le Premier ministre n’est pas atteint par le Covid-19.

Objectif: Il s’agit, bien sûr, pour les auteurs des fake d’entretenir l’idée que l’état de santé d’Amadou Gon Coulibaly l’empêchera d’être candidat à l’élection présidentielle, peu importe si la médecine montre qu’Amadou Gon Coulibaly n’est pas atteint par le Covid-19. Il s’agit aussi de tirer profit de la situation pour exploiter des failles supposées contre un candidat redouté par ses adversaires qui ont du mal par leurs agissements à convaincre disent qu’il ne fait le poids, comme ils le prétendent pourtant….

Étape 2 : Faire circuler des rumeurs qui concernent l’une de ses filles et, dernièrement, l’un de ses fils. Pour ce dernier, une photo a été publiée, datant de 2014, mais en faisant croire qu’elle avait été prise le 17 mars 2020, jour de son arrivée supposée à Abidjan.
Le mensonge est double : Une vieille photo que l’on fait passer pour récente et une date d’arrivée à Abidjan qui ne correspond pas à la réalité. Le fils d’AGC est rentré à Abidjan le lundi 16 mars 2020, la date est importante.
Objectif : démontrer que le fils du Premier ministre n’a pas été mis en quarantaine à l’INJS, mais qu’il a bénéficié d’un passe-droit l’autorisant à être confiné à domicile.
Le fils d’AGC était-il un cas suspect ? Rien ne permet de le dire, puisqu’à ce jour J+13, il est toujours négatif. Lui et tous les autres enfants du Premier ministre sont, Dieu merci, négatifs au moment où nos investigations ont cours.
Pour les auteurs de « fake news », la vérité importe peu. Il s’agit avant tout de colporter des rumeurs destinées à nuire aux personnes visées. Qui sont ces auteurs de « fake news » ?

Je vois 3 catégories : 1) des officines au service d’adversaires politiques, 2) des adeptes des théories du complot, 3) des individus isolés qui s’abritent derrière l’anonymat des réseaux sociaux.
Dans le cas des attaques visant AGC, nous avons sûrement à faire à des officines en campagne électorale. On peut parler d’ « infodémie », c’est-à-dire une épidémie de rumeurs et de fausses informations.
Dans cette période pré-électorale, une « infodémie » massive vise à entraver le déroulement ouvert et transparent de l’élection présidentielle de 2020.
Il sera intéressant, pour un journaliste, de dresser la liste de tous les virus de l’ « infodémie » politique.

Alice Ouédrago

Commentaires facebook

Author: La Rédaction

4 commentaires sur “Côte-d’Ivoire: « La vérité sur la situation sanitaire de Gon et de ses enfants, le PM testé négatif » (presse)

  1. Il n’a rien du tout. C’est juste un coup de com qui lui permet en même temps de se cacher pour éviter de se faire contaminer. Sa préoccupation c’est seulement l’élection présidentielle.

  2. Bon. D’où cette question bien à propos : QUI pilote l’avion ? Nous autres passagers de classe eco, de soute, et de puit de train d’atterrissage, tous à bord de l’appareil, nous posons légitiment cette question quand ceux sensés être aux commandes s’auto-confinent qui « en brousse », qui à Assinie. C’était bien plus marrant dans le film culte avec Neslie Nielsen parce qu’ici c’est la vraie vie.

  3. Dans tous les cas qu’il respecte les 14 jours minimum d’auto confinement comme prescrit par le corps médical en cas d’exposition.

    À chacun sa lorgnette !!

  4. >une « infodémie » massive

    Ma petite « Alice » (je devine un gros, grand et gras poilu derrière ce pseudonyme), personne de censé en France croirait une seconde à une info sur par Exemple Macron qui aurait caché son statut sérologique dans cette pandémie. Pourquoi ? Parce que la transparence est la règle chez eux et c’est la raison pour laquelle on les cite comme « démocratie ». Plus près de nous, le Burkina joue à fond la transparence qui est un devoir des gouvernants envers les gouvernés.

    Comment voulez-vous qu’il ne se développe pas une « infodémie massive » quand les Ivoiriens ont été habitués à des mensonges éhontés et à des montages burlesques depuis 9 ans ? Ceci traduit de façon logique la rupture totale du pacte de confiance entre le peuple ivoirien et la classe politique actuellement au pouvoir, matérialisé par les derniers développements, trop nombreux pour être tous cités : l’affaire des CNI financées par la BM mais vendues aux Ivoiriens, l’évasion des « passagers toxiques » de l’INJS, les biais de communication sur les infectés et les zones concernées, etc.

Comments are closed.