Mobilité: Impact du développement du réseau téléphonique sur la vie quotidienne des ivoiriens

La Côte d’Ivoire connaît un important développement économique avec des taux de croissance compris entre 7 et 9 % par an. Le réseau téléphonique s’y développe rapidement offrant à sa population de nombreuses opportunités. Quels services sont proposés aux habitants et quels développements sont à attendre grâce à l’expansion du réseau ?Une chance pour le secteur agricole

IMAGE SOURCE: pexels.com

Le téléphone portable a principalement bénéficié aux fermiers qui ont pu acquérir une très grande indépendance. En effet, ils sont dorénavant capables de consulter en temps réel le prix des matières premières et ne sont donc plus dépendants d’intermédiaires. Ils sont en mesure de consulter les prévisions météorologiques et ainsi adapter leur travail. Les gains en termes de productivité sont énormes mais ils sont surtout financiers. L’amélioration du réseau aide aussi à sécuriser les transactions financières en permettant aux agriculteurs d’encaisser leurs clients directement depuis leurs téléphones portables. Ils permettent aussi aux agriculteurs de posséder un compte en banque. Alors qu’avant, cela pouvait paraître compliqué, dû notamment au fait que de nombreux agriculteurs résident loin des villes et n’ont donc pas facilement accès à des agences bancaires, le téléphone portable leur ouvre la possibilité de stocker de manière sécurisée leur argent.

L’avenir promet d’aider encore plus le développement de l’activité des agriculteurs avec l’arrivée de l’intelligence artificielle en Afrique, qui promet de belles avancées. En France, par exemple, les agriculteurs peuvent connaître la qualité de leurs sols grâce à des modèles de machine learning et de deep learning, via par exemple, les techniques de “computer vision”. Ces découvertes pourront être adaptées pour les sols ivoiriens, améliorant la qualité et la quantité des récoltes.

 


Les ivoiriens à la recherche de divertissement

publicité

 

Avec un coût d’accès à internet le plus faible d’Afrique, la Côte d’Ivoire offre de fabuleuses opportunités à de nombreux secteurs. Les habitants s’en servent pour communiquer avec leur famille, leurs amis mais ils y voient surtout une chance d’ouverture sur le monde, et l’accès à de nouvelles formes de divertissement. Grâce à l’amélioration du réseau téléphonique, les jeux en ligne sont devenus très populaires, notamment les jeux de type “casual games” et “hyper-casual games”. Il s’agit de jeux gratuits et simples au design souvent minimaliste, utilisés par des joueurs occasionnels. Ces jeux connaissent un très fort engouement grâce à leur facilité d’utilisation mais aussi grâce à leur diversité. On retrouve par exemple, des jeux d’aventure comme Super Mario Run ou Alto’s Odyssey, qui font jouer les utilisateurs dans différents univers. Il y a des jeux de rapidité comme Fruit Ninja, dans lequel il faut trancher un maximum de fruits en un minimum de temps. Il existe aussi de nombreux jeux de casino en ligne tels ceux proposés par Betway, avec ses 160 machines à sous comme King Cashalot ou ses 25 tables de blackjack. Les pays africains seront probablement le prochain marché sur lequel les développeurs de jeux vidéo concentreront leurs efforts, tant la demande est forte. Longtemps le marché a été mis de côté car les jeux d’ordinateur étaient coûteux et ne correspondaient pas à l’équipement des ménages qui ne possédaient pas d’ordinateurs. La forte pénétration du téléphone portable a remédié à ce problème.

 


Un accès massif à l’éducation

 

Un des principaux challenges que doit affronter la Côte d’Ivoire est l’accès à l’éducation pour tous. L’amélioration des infrastructures et l’accroissement de l’utilisation du téléphone portable a permis aux habitants un accès à de nombreuses ressources en ligne, favorisant l’éducation de populations éloignées. La Côte d’Ivoire a notamment crée l’Université virtuelle de Côte d’Ivoire afin de répondre à la très forte demande en éducation des Ivoiriens. Il s’agit d’une université publique créée en partenariat avec des entreprises technologiques telles que Microsoft et Orange. Elle permet notamment l’obtention de diplômes reconnus sur le marché de l’emploi.

Parallèlement à cette initiative, de nombreuses universités, comme l’université Félix Houphouët-Boigny de Cocody ont mis en place des MOOCs qui sont des cours gratuits et dispensés en ligne. Tous ces contenus sont accessibles partout dans le pays. Cela permet par exemple de toucher des populations plus rurales mais aussi de combler le manque d’enseignants auquel fait face actuellement le pays. Fort de ce succès, la Côte d’Ivoire a réalisé un partenariat avec la plateforme française de MOOC, FUN, afin d’étendre encore les possibilités apportées par l’éducation en ligne.

Pour l’instant, les ivoiriens restent dépendants en matière de développement technologique, mais l’objectif à terme est de créer des générations de développeurs, qui pourront mettre à profit les connaissances acquises.

 

L’accès à un réseau téléphonique de qualité offre de multiples opportunités de développement pour la Côte d’Ivoire. Elle permet aux habitants d’être mieux informés, mais elle leur offre surtout de nombreux débouchés commerciaux, contribuant ainsi à la croissance et à la stabilité du pays.

 

 

 

Commentaires facebook

Author: La Rédaction