Fake news covid-19: WhatsApp n’autorisera plus le transfert du même message à plus de 5 reprises

Par Connectionivoirienne

À partir d’aujourd’hui 7 avril, WhatsApp interdira les transferts d’un même message à plusieurs reprises.

Selon The Verge, un site technique, wahtsapp placera les messages déjà transmis à cinq personnes dans la catégorie « trop souvent ».

Le type de messages estampillés «trop souvent» ne pourront plus être envoyés qu’à une seule personne.

En outre, les transferts dans un groupe d’utilisateurs ne seront possibles qu’une seule fois.


WhatsApp indique que cette mesure a été prise pour lutter contre « l’augmentation significative » de la masse de données transférés, qui trop souvent sont des sources de désinformations sur le covid-19.

Cette mesure vise principalement à lutter contre les nombreux fakes news et à diminuer aussi la masse de données sur les serveurs de WhatsApp, qui a augmenté de façon exponentielle depuis l’utilisation de plus en plus croissante du télétravail.

Commentaires facebook

Author: La Rédaction

1 commentaire sur “Fake news covid-19: WhatsApp n’autorisera plus le transfert du même message à plus de 5 reprises

  1. UNE BONNE INTENTION MAIS QUELLE OPÉRATIONNALISATION CONCRETE ?
    ===================================

    De manière générale (ou EN GLOBAL Pour utiliser la belle trouvaille) un message contient soit un texte non protégé qui peut être court ou long, qui peut etre accessible via toutes sortes de manipulations, soit un audio qui peut être enregistré sur un autre support et devenir un autre objet ou encore une vidéo qui peut être également découpé voire enregistrée à nouveau sur le meme support ou dans un autre smartphone avec plusieurs techniques. Voire cet ensemble de données combinées. Le tout peut être associé à une entête intégrant l’identité physique de l’émetteur et du récepteur avec adresses mac ou il et d’autres données qu’il ne faut pas mettre sur la place publique. Toutes les oreilles ne sont pas faites pour toutes les paroles !

    La difficulté me semble-t-il, de ma petite expérience de profane, les métadonnées de l’objet originel sont perdues au profit de nouvelles identités avec le nouvel objet créé.

    Pourvu que ceux qui envoient aient du temps et de la jugeote, Whatsapp aura du pain sur la planche avec une démultiplication des contrôles en boucle qui pourrait affecter voire dégrader la performance du produit lui même. Mais il est gratuit. Et le bon public qui adore le tout gratuit s’en contenterà toujours.

    On peut aussi compter sur le fait que les amateurs des nouvelles whatsapp parfois manifestement fausses, sont assez cancres pour se donner tant d’efforts de contournement des barrières qui seront érigées.

    Je demande à voir pour juger.

Comments are closed.