Menaces d’incendie marché d’Adzopé Côte-d’Ivoire: Mise en garde du maire aux mains obscures

Il craint un incendie criminel du marché après celui Lakota

Le maire d’Adzopé, le professeur Amonkou Akpo Antoine serait-il dans le collimateur des malfaiteurs ?

Le marché de sa commune est menacé d’incendie. Le premier magistrat d’Adzopé a donné l’information lundi, à son cabinet, à la mairie lors d’une conférence. Après l’incendie survenu récemment au marché de Lakota, des messages circulent sur les réseaux sociaux annonçant un incendie du marché de la commune d’Adzopé.

Le maire a donc, à travers cette conférence, voulu informer la population de la commune et l’opinion nationale afin de les prendre à témoin. Mais surtout, pour briser l’ardeur des malfaiteurs qui planifient un tel projet diabolique. « La menace d’incendie sur notre marché par des mains occultes est réelle. On nous envoie par les réseaux sociaux des informations que le maire Amonkou doit faire attention parce que le prochain marché qui va brûler est son marché après celui de Lakota. C’est pourquoi, nous voulons leur dire que notre marché ne doit pas brûler. Il n’y a pas d’incendie qui peut déclencher. Donc si quelque chose arrive, c’est que c’est criminel. Nous prenons donc des mesures par rapport aux criminels», a indiqué le professeur Amonkou. A l’en croire, il y a déjà eu une première tentative qui a échoué, il y a pratiquement un mois. Le bureau du gestionnaire du marché a failli partir en fumée. Mais le feu a été très vite maitrisé ce jour-là.


Cette première tentative a permis au maire d’envoyer une équipe de la CIE sur le marché afin de faire un diagnostic pour voir s’il y a des risques d’incendie sur le marché à partir des installations. Mais aucun risque n’a été détecté. « Nous voulons dire que nous avons fait une visite au marché et le marché d’Adzopé ne souffre d’aucun risque d’accident électrique et d’incendie par accident électrique. Il n’y a pas de branchements anarchiques.

Nous avons fait voir par la CIE. Elle a regardé et tout va bien », a-t-il précisé. Le maire a indiqué que dimanche dernier, il a encore visité le marché en compagnie de ses collaborateurs et le gestionnaire du marché : « Nous avons fait le tour du marché et nous voulons prendre des dispositions. Si quelqu’un a des intentions malveillantes derrière la tête, nous voulons dire que notre marché n’a aucun risque interne qui peut provoquer un incendie ». Pour l’heure, le maire conjugue ses efforts pour dissuader ces mains occultes.

SBC à Adzopé, correspondance particulière

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires