Covid-19 et dettes de « nos voisins d’Afrique »: Macron moqué sur Twitter « lâche le Fcfa stp! »

Commentaires facebook

Author: La Rédaction

2 commentaires sur “Covid-19 et dettes de « nos voisins d’Afrique »: Macron moqué sur Twitter « lâche le Fcfa stp! »

  1. L’annulation des dettes est une action à la fois irresponsable, irrespectueuse (la fierté est, hélas, ce qui nous fait le plus défaut) et infantilisante. Combien de temps allons-nous perdurer dans ce système consistant à aller emprunter pour dilapider dans des secteurs non-essentiels et non prioritaires, puis se retrouver le cul sur le sable à espérer – et rêver – que le fruit de notre inconséquence soit effacé de façon altruiste. Si vous ne vous respectez pas, respectez déjà les générations futures appelées à toiser du regard les descendants de ces nations qui vous prêtent en sachant qu’ils devront un jour ou l’autre « oublier » cette dette. Perso, je me sens humilié quand on parle d’annulation de dettes dont nous n’avons su rien faire. Ah si quand-même : mener une vie de pachas avec jets privés et résidences en Occident, achat massif d’armes pour réprimer la population, maîtresses et orgies en tout genre, breloques et pacotilles,… Africain, devenez responsables un jour !!!

  2. COMPAGNONS DE LUTTES
    =======================

    Eminent Docteur d’État ès-Sciences économiques, Maître de Conférences agrégé à l’ Université Nationale de Côte d’Ivoire (UFHB) et chercheur au CIRES, Centre de recherches économiques et sociales pendant longtemps, le Professeur TCHETCHE N’GUESSAN est l’auteur de plusieurs études fort intéressantes dont je citerai aujourd’hui :

    1. Une application de la théorie économique de la bureaucratie, à l’analyse de la politique monétaire de la BCEAO (Tchetche N’Guessan ; sous la direction de Christian de Boissieu).

    2. Gouvernance et politique monétaire : à qui profitent les banques centrales de la zone franc ? (Préf. de Christian de Boissieu).

    Spécialiste de la Monnaie, l’élève de Christian Boissieu est un homme très convivial et fort sympathique. Même si les thèmes de recherche qu’il affectionne pourrait déranger une pensée politique dominante.

    Tchétché qui n’est nullement un tchétchène, fut un des mes enseignants. Il m’appelle du reste très affectueusement « COMPAGNON DE LUTTES » !

    La vie des hommes est un combat ! Victor HUGO en mieux disait « Ceux qui vivent sont ceux qu luttent ! ». D’autres pensent plutôt que ceux qui vivent sont ceux qui s’adaptent également dans cette lutte quotidienne.

    LE DISCOURS DE MACRON

    Les chefs d’État africains devraient retenir la leçon. UNE GRANDE NATION se construit dans l’élan collectif autour de valeurs partagées. Le discours de MACRON n’etait nullement un message nombriliste de l’homme providentiel qui avait une solution à tout. Il regardait le passé et faisait une lecture du futur avec des projections dont lesquels l’ensemble des français pouvait se reconnaître
    C’est pourquoi il porterait le message de cette construction future aux autres nations en leur nom.

    NOS VOISINS LES AFRICAINS

    La pandémie du Coronavirus de par la portée transfrontière de sa diffusion a démontré à suffisance que les grandes étendues maritimes n’étaient une barrière étanche encore moins les milliers de kilomètres de terre qui éloignent l’Europe de la lointains Chine. A ce titre la chine comme l’Afrique, l’Amérique du Sud comme l’Antarctique sont les VOISINS de l’Europe et particulièrement de la France. Et tant qu’il existera une poche de résistance qui favorisera l’expansion de ce virus, aucun Etat ne sera protégé. L’interdépendance du monde rend toute autre analyse irresponsable sur le voisinage de portée uniquement géographique. Ebola était localisée en Afrique, le business mondial fonctionnait sans discontinuer et personne, du moins en Europe, n’a appelé personne « MON VOISIN ».

    LA CONFÉRENCE DE DAKAR

    Relativement à la dette, le constat est que si le niveau de l’endettement public de l’Afrique subsaharienne s’était amélioré, de 100 % de leur produit intérieur brut (PIB) en 2000 pour tomber 35 % au début des années 2010, sous l’effet des annulations de dettes, il est vite remonté en moyenne à 55 % du PIB en 2016. Il y a donc problème ! Qui dit problème dit réflexion et débat. D’où la conférence de Dakar.

    Tenue le 2 décembre 2019, son thème était : « Développement durable et dette soutenable, trouver le juste équilibre ». Elle était organisé par le Sénégal, le Fonds monétaire international (FMI), l’ONU et le Cercle français des économistes.

    D’une seule voix et sans langue de bois, six chefs d’États ouest-africains (Niger, Bénin, Togo, Burkina Faso, Côte d’Ivoire et Sénégal ) ont dit leurs griefs à l’égard des règles que leur imposent les institutions multilatérales, au premier rang desquelles le FMI, en matière de déficits et de dette publique.

    Le Président du Bénin dira à ce forum « le FMI impose que notre déficit budgétaire ne dépasse pas 3 % de notre PIB, alors que nous avons tout à construire. Nous pourrions dépasser ce seuil tout en conservant une dette soutenable, mais le Fonds refuse d’examiner la qualité de notre dette. Évoluez donc dans vos analyses ! ». Le président Macky du Sénégal fera ce constat implacable : « Certes, notre endettement atteint 55 % de notre PIB, mais la moyenne mondiale est à 225 % »

    le Président Alassane Ouattara qui y fera des propositions concrètes d’amélioration de la gouvernance des pays, souhaitera « une flexibilité des partenaires techniques et financiers, dont le FMI, dans l’appréciation de certains indicateurs, notamment celui du déficit budgétaire. »

    On peut donc dire que la pandémie du Coronavirus n’est qu’un élément additionnel dans les difficultés rencontrées par l’Afrique pour amorcer de manière durable son développement.

    L’ANNULATION DE LA DETTE, DES LECTURES INTÉRESSÉES ET DES NON-DITS

    Examinons l’appréciation d’un économiste qui dirige aujourd’hui un politique Mamadou Koulibaly !

    ========
    « Quels liens l’UA fait-elle entre le Covid-19 et l’annulation de dette ?
    Reponse: Ses membres ne pourront pas honorer les échéances de remboursement de la dette.
    Mais !
    Quels programmes de restructuration sont mis en chantier pour ne plus vivre en permanence en déficit budgétaire?

    Je trouve dommage qu’au moment où les autres continents se préparent à passer de la globalisation transnationale (hyper-optimisée aux effets néfastes comme avec le Covid-19), à la globalisation multinationale, les africains n’ont comme option que la quête d’annulations de dettes.
    =========

    Qui a dit à MamKoul que la demande d’annulation de dettes était une fin en soi ?

    Peut on croire que la Dream Team continentale composée de Ngozi Okonjo-Iweala, Donald Kaberuka, Tidjane Thiam et Trevor Manuel dont la mission est de mobiliser le soutien économique international sur le continent dans la réponse africaine à la crise sanitaire, n’est qu’une équipe de Tôgô-gninina en quête de bonne réputation pour redorer leur blason ?

    Peut on imaginer que Cyril Ramaphosa, président en exercice de l’Union africaine (UA) et tous les dirigeants africains qui ont donné leur aval à cette mission DE TRES HAUT NIVEAU, ne seraient tous que de piètre gestionnaires ?

    Non et non !

    La différence entre eux et MamKoul ? Vous la connaissez tous. Il y a d’un côté ceux qui ont gouverné et résolu des problèmes de leur société, ceux qui connaissent la complexité de ce monde, le sens de la realpolitik et il y a de l’autre côté ceux qui n’ont JAMAIS gouverné et ceux qui l’ont accessoirement fait mais en ne réalisant rien qu’ils puissent brandir comme preuve de leur contribution à l’émergence de leur continent.

    Bien sûr c’est AGC le métronome qui a bloqué le dossier de MAM?OUL l’empêchant du coup d’accéder au FMI. Sinon on.n’entendrait plus de critiques aujourd’hui.

    MACRON N’EST DONC PAS NOTRE PROBLÈME

    La sagesse devrait nous commande plutôt d’avoir un peu de gratitude pour celui qui a anticipé notre besoin en se portant VOLONTAIRE pour notre cause auprès de la communauté internationale.
    A chaque jour suffit sa peine !

    SI LA DÉMARCHE D’ANNULATION N’EST PAS FAITE AUJOURD’HUI …

    Il faudrait certainement aller au tableau noir pour faire un dessin !

    1. Tu as pris un crédit de 1 000 F en décembre. Chez le margouillat.

    2. Chaque mois à partir de janvier, tu dois rembourser 100 F. Plus 15 F d’intérêts. Et 5 F au titre des assurances et commissions diverses. Donc 120 F doivent sortir de ta poche chaque mois. Mais attention si tu rates un mois de remboursement. Les taux vont être immédiatement modifiés. Quelque soit la raison tu devras PAYER. Ta planification est calée. Tu rentres….

    3. Dès mars voici Coronavirus. Tous tes commerces sont fermés. Tes affaires en deux petites semaines battent de l’aile. Le margouillat t’envoie un sms :  » MON frère c’est JUSTE pour te saluer ! ». Alors commencent les nuit de frissons. Tu n’a pas Coronavirus mais tu grelottes chaque nuit.

    4. Le 25 mars, le margouillat te bippe encore en te signalant cette fois ci votre deal.

    5. Le 29, il ajoute : « Je pourrais examiner d’autres propositions comme la récupération de ta voiture de livraison. Et ton kiosque ! C’est à toi de voir… ».

    6. Le soir du 29, un ami commun te propose de négocier avec le margouillat l’apurement de ta dette.

    7. Ton fils au balcon qui suit votre entretien estime que cette affaire d’annulation de la dette est une injure à la famille….

    A vous de voir….En attendant j’écoute tranquillement ESPOIR 2000 : PAUVRISTE.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.