Le FMI annule 6 mois de remboursements des dettes des 25 pays les plus pauvres

Le FMI dit accorder des fonds à 25 pays très pauvres pour alléger leur dette, avec grand renfort de publicité ce lundi. Dans les faits, il s’agit de suspension/annulation de remboursement des dettes dues au FMI durant 6 mois. Ces fonds qui devaient aller au remboursement des dettes contractées auprès du FMI, devraient aller vers les mesures anti covi9-19.

19 pays africains sont concernés par cette mesure, permise par le Fonds fiduciaire d’assistance et de riposte aux catastrophes. Mais pas la Côte-d’Ivoire ou le Sénégal, ou même la Mauritanie.

Le Fonds monétaire international a annoncé hier soir à Washington le versement d’une aide d’urgence à 25 pays parmi les plus pauvres du monde. L’objectif étant de leur permettre d’alléger leur dette et de mieux faire face à l’impact de la pandémie de Covid-19. Cette mesure annoncée permet de couvrir pour six mois les remboursements de la dette envers le FMI et «d’allouer une plus grande partie de leurs maigres ressources à leurs efforts en matière d’urgence médicale et d’aide», souligne le communiqué.

Les 25 pays sont: l’Afghanistan, le Bénin, le Burkina Faso, la Centrafrique, le Tchad, les Comores, la RD Congo, la Gambie, la Guinée, la Guinée-Bissau, Haïti, le Libéria, Madagascar, le Malawi, le Mali, le Mozambique, le Népal, le Niger, le Rwanda, São Tomé et Príncipe, la Sierra Leone, les îles Salomon, le Tadjikistan, le Togo et le Yémen.

publicité

Cet allègement de la dette passe par le Fonds fiduciaire d’assistance et de riposte aux catastrophes (fonds fiduciaire ARC) qui permet au Fonds d’accorder un allègement de dette sous forme de dons aux pays les plus pauvres et les plus vulnérables frappés par une catastrophe naturelle ou de santé publique aux conséquences désastreuses.

Le Fonds fiduciaire a actuellement «une capacité de 500 millions de dollars de ressources immédiatement disponibles, y compris les 185 millions de dollars promis récemment par le Royaume-Uni et les 100 millions de dollars fournis par le Japon», a précisé le Fonds.

«La Chine et les Pays-Bas se sont aussi engagés sur d’importantes contributions. J’encourage d’autres donateurs à nous aider à renflouer le fonds et à augmenter notre capacité à fournir un allègement supplémentaire de la dette pour deux années pleines aux membres les plus pauvres du FMI», a exhorté Kristalina Georgieva, qui dirige le FMI.

L’on notera que des pays comme la Côte d’Ivoire, le Sénégal et la Mauritanie ne font pas partie de la liste des bénéficiaires de ces mesures anti-coronavirus.

AFP/Lefigaro/FinancialAfrik

Photo: FMI/Kristalina Georgieva et BCE/Christine Lagarde Photo: Bloomberg/Bloomberg

Commentaires facebook

Author: La Rédaction