Faux, les Nigérians à Guangzhou (canton) n’ont pas été victimes de racisme, « ils ont refusé d’être mis en quarantaine»

Les Africains en chine sont-ils victimes de racisme ? Faux !

De Jean-Paul Pougala

Vous êtes nombreux à me reprocher de ne pas commenter les vidéos de quelques agités africains de Chine qui devraient susciter ma sympathie juste parce qu’ils sont africains.

Premièrement, je tiens à dire que je ne participe pas aux manifestations d’émotion que les plus idiots africains en mal de sensation, déclenchent régulièrement sur les réseaux sociaux. Car cela met à peine 48 ou 72 h et personne n’en parle plus.

Je suis intéressé à aller au fond des problèmes. Une histoire a toujours plusieurs versions. Avant de nous jeter corps et âme dans une des versions, la pensée critique nous oblige à nous demander si on nous a servi la bonne version.

Deuxièmement, les européens nous ont formatés à être une population de marginaux, tout en bas de l’échelle. Pour y parvenir, ils nous ont repoussés et confinés dans les ghettos de leurs villes où ils nous ont laissés libres de nous enfoncer dans les pires trafics qu’ils répriment sévèrement chez les blancs. Dans les ghettos noirs de Paris, Londres, New York ou Chigago, même la Police n’y met plus les pieds. Les populations noirs qui y habitent, subissant une double peine. D’abord, pour le fait d’être confinés en enfer et ensuite parce que dans cet enfer, à dicter la loi ce sont les gangs.

Lorsque nous allons en Asie, au Japon, en Corée ou en Chine, souffrons d’accepter que les asiatiques ne nous considèrent pas comme des marginaux qu’on laisse commettre des crimes sans réagir, juste pour les pousser à s’enfoncer toujours d’avantage, génération après génération.

Souffrons d’accepter qu’en Asie, un Noir n’ait pas de circonstance atténuante comme celles des sociologues occidentaux pour justifier les crimes et le désordre social qui nous installent de façon définitive, dans une frustration victimaire.

Au Japon, en Corée du Nord ou du Sud, en Chine, on ne blague pas avec les règles, comme le confinement et ceux qui y dérogent sont dénoncés à la police et arrêtés, sans que cela soit une question de race, ni de religion ou de couleur de la peau. L’intérêt collectif prime sur la dictature de l’individu des occidentaux.

Les africains de Chine qu’on voit sur les vidéos sont juste dans l’émotion habituelle, en attente du prochain fait divers où tous vont encore s’exprimer et s’emporter sans cerveau, comme des mouches.

En Chine, je vois surtout des camerounais et des nigérians, tout le temps vouloir continuer de vendre la drogue comme ils le font à Paris ou à Londres. Mais en Chine le trafic de drogue est sévèrement réprimé par la condamnation à mort. Jusqu’à maintenant, les africains sont les seuls qui ne sont pas condamnés à mort en Chine, alors que les européens et les chinois qui vendent la drogue le sont. Le jour où la Chine va fusiller le premier criminel africain, ils vont crier que c’est le racisme.

En Chine la prostitution est strictement interdite. Les contrevenants prennent 10 ans de prison minimum. Mais, des fonctionnaires africains continuent d’envoyer leurs enfants en Chine, étudier, sans moyens pour financer leur séjour. Et les voilà à entrer dans l’illégalité et se prostituent, tout en sachant qu’elles risquent 10 ans de prison. Pour l’instant, les chinois ne disent rien, surtout par pitié. Mais, cela ne tardera pas longtemps, pour ce qu’ils sévissent. Et préparez-vous donc à une nouvelle vague de consternation contre la Chine accusée de racisme contre les jeunes filles gentilles africaines parties étudier en Chine.

En Chine, il est strictement interdit, le prosélytisme religieux. Vous êtes libres d’adorer le Dieu que vous voulez, mais pas d’en parler à quelqu’un. Mais de nombreux étudiants africains en Chine, surtout congolais, camerounais, togolais et nigérians passent leur temps à organiser des messes et prières collectives clandestines dans les appartements d’étudiants que la chine met gratuitement à leur disposition pour étudier, au lieu de faire ce pour lequel la Chine leur a offert une bourse.

L’année dernière la municipalité de Guangzhou a demandé et obtenu la liste des étudiants africains qui méritent 5 ans de prison ferme pour messes clandestines dans les cités universitaires. Mais ils n’ont pas encore commencé à sévir. Préparez-vous là aussi à vous secouer encore contre le prétendu racisme chinois contre les noirs, lorsque la Chine, enverra dans les camps de re-éducation (prison), ces gentils africains qui pensent aller séjourner dans un pays communiste pour rendre un service à dieu au lieu d’étudier.

Si vous n’êtes pas au courant, je vous informe qu’en Chine depuis 1949, c’est un parti communiste qui dirige le pays. Et que le Communisme, par définition est contre Dieu et les religions qu’il considère comme l’opium du peuple.

S’il vous plait, restez chez vous priez votre Jesus et votre Allah tranquilles. N’allez plus en Chine. Laissez-nous les mécréants avec nos méchants chinois. Ça fait des années que nous travaillons ensemble (22 ans pour moi) et on n’a jamais eu de problème et désirons continuer cette collaboration que les occidentaux ne nous ont jamais permis d’avoir.

C’est plutôt nous qui sommes fatigués de vous et de vos délires à la con, à faire honte au continent africain. Toujours à vouloir exporter les idioties dans lesquelles les blancs nous ont cimentés.

Comme je rappelle chaque semestre aux diplômés de la POUGALA Academy qui effectuent avec nous le voyage en Chine :


« Nous ne sommes par ici pour nous faire aimer, mais pour trouver les moyens techniques qu’on n’a jamais eu de l’occident, pour créer la richesse en Afrique, la seule capable de nous aider à couper définitivement les chaines de la soumission et de l’esclavage. Rien ne nous garantit que les chinois ne vont pas changer d’idée demain, raison de plus pour accélérer nos voyages vers la Chine pour ramener en Afrique le maximum des équipements pour produire cette richesse. »

Jean-Paul Pougala

Genève, le 16/04/2020

blank

blank
————————-

JE VOUS INVITE A LIRE CE COMMUNIQUE CONJOINT ENTRE L’AMBASSADEUR CHINOIS AU NIGERIA ET LE MINISTRE NIGERIAN DES AFFAIRES ETRANGERES au sujet des mensonges véhiculés contre la Chine sur les africains en Chine :

————

Le ministre nigérian des Affaires étrangères :

Certains citoyens nigérians n’ont pas strictement suivi les réglementations de prévention des épidémies à Guangzhou

L’ambassadeur de Chine au Nigéria Zhou Pingjian a tenu une conférence de presse conjointe avec le ministre nigérian des Affaires étrangères Geoffey Onyeama, à l’issue de leur rencontre le 14 avril 2020, pour donner des éclaircissements sur l’affirmation selon laquelle «les citoyens nigérians auraient été traités de manière inappropriée à Guangzhou » et communiquer la situation actuelle des citoyens nigérians en quarantaine à Guangzhou.

«Récemment, certains Nigérians ont été diagnostiqués positifs au COVID-19 après leur arrivée à Guangzhou, comme ce fut le cas pour une restauratrice. Son restaurant est un endroit fréquenté par des Nigérians et des ressortissants d’autres pays africains.

Le gouvernement local, après enquête, a donc demandé de fermer l’endroit concerné et d’isoler les personnes ayant eu des contacts étroits avec des cas confirmés.

Ceux qui sont mis en quarantaine ne sont naturellement pas autorisés à retourner à l’hôtel ou à leur résidence.

Certaines personnes au Nigéria ont fait des interprétations erronées basées uniquement sur une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, pensant à tort que les Nigérians et les Africains ont été « sélectionnés » dans le cadre d’une campagne de prévention des épidémies et ont été ciblés pour être traités différemment, disant qu’elles ne pouvaient pas comprendre cela», a expliqué M. Onyeama.

blank

M. Onyeama a déclaré que le gouvernement local de Guangzhou et le consulat général du Nigéria à Guangzhou avaient mis en place un mécanisme de communication efficace.

«Les deux parties travaillent ensemble avec l’ objectif commun de convaincre et expliquer, afin que les personnes concernées comprennent que les mesures de prévention et de contrôle visent à assurer la santé et la sécurité de toutes les personnes à Guangzhou, y compris les étrangers»,

a souligné M. Onyeama, avant d’ajouter que les citoyens nigérians actuellement en quarantaine à Guangzhou avaient été bien pris en charge.

Zhou Pingjian, ambassadeur de Chine au Nigéria, a déclaré lors de la conférence de presse que la Chine traitait tous les étrangers en Chine de la même manière et s’opposait à toute pratique discriminatoire visant des groupes spécifiques de personnes, et ne tolérait aucune parole et acte discriminatoires.

«Avec les efforts conjoints de toutes les parties, les préoccupations légitimes des amis nigérians et de toute l’Afrique ont été ou sont effectivement résolues», a souligné M. Zhou.

 

blank blank

Commentaires facebook

blank

Author: La Rédaction

5 commentaires sur “Faux, les Nigérians à Guangzhou (canton) n’ont pas été victimes de racisme, « ils ont refusé d’être mis en quarantaine»

  1. « ce article reportage » comporte des contre-vérités… La prostitution extreme existe bel et bien en Chine qui reste un pays ayant un regime très répressif . La Chine a toujours caché certaines vérités au monde….. Si la Chine avait été HONNÊTE depuis Novembre, les autres pays de ce monde aurait contenu plus ou moins la propagation du virus qui vient tout droit d’un de leurs laboratoires secrets. ce type de virus est « man made »(fabriqué par l’homme). Il ne provient pas d’un animal comme certains veulent faire croire au monde. Nous savons TOUS comment un VIRUS provenant d’un animal se propage et se contamine….

  2. Personne ne soutient le non respect des lois d’un pays par des ressortissants africains. Partout il y a des réfractaires et ils méritent d’être punis. Dans le cas d’espèce, les faits sont établis. Dans l’application des mesures contre des réfractaires, des abus inqualifiables ont été commis.

    Les africains doivent-ils applaudir l’humiliation des leurs et surtout que la forme de l’humiliation rejaillit sur toute la communauté? Le respect que l’on a pour vous se mesure mieux le jour où l’on a quelque chose à vous reprocher !!! On ne fait pas des reproches à une personne que l’on respecte de la même manière que l’on le fait pour une personne qui nous inspire peu d’estime.

    Toutes les situations qui surviennent dans les rapports entre les hommes sont des tests, et de votre réaction dépendra la valeur que vous aurez dans l’esprit des autres.

    Les africains ont bien fait de réagir, comme ils l’ont fait. Vous verrez que les chinois qui ont conscience du besoin qu’ils ont de l’Afrique, feront plus attention prochainement.

    Sur le continent Africain, des chinois commettent des délits. Les fautifs sont punis. Mais jamais ceux-ci n’ont subi des traitements qui humilient toute leur communauté. Dans cette affaire de COVID 19, des chinois ont rompu des mises en quarantaine en Ouganda. 5 d’entre eux, contrôlés positifs se sont évadés en direction de la RDC avant d’être rattrapés. A-t-on pour autant posé sur leurs personnes fautives, des actes qui humilient l’homme asiatique?

    Oui, c’est de cela qu’il s’agit; des actes qui stigmatisent et humilient toute une communauté. Il faut être fier de la réaction des africains. Un peuple ne doit pas rater certains rendez-vous, surtout quand il s’agit de dignité.

    MEME SI JE N’AI PAS RAISON? TU DOIS RESPECTER MA DIGNITE. Voilà le message subliminal qui ressort de cette confrontation stratégique.

    Je comprends la préoccupation de Pougala que j’admire. Mais sur ce coup, il commet une erreur d’appréciation. A l’entendre, au motif que certains de nos compatriotes se sont mal comportés, alors on doit se taire comme L’HISOIRE NOUS A APPRIS A LE FAIRE ?

    Mais que Pougala se rassure. Les incidents entre les hommes, il y en aura toujours et on les règlera toujours. La Chine a besoin de l’Afrique et nous avons besoin d’elle. C’est une alliance circonstancielle mutuellement profitable.

    Ni les chinois, ni les africains ne sont suffisamment cons pour laisser une circonstance malheureuse ternir notre partenariat. Pour preuve, tout le monde perçoit la supercherie de Trump, un américain qui ose se faire donneur de leçon en matière de traitement infligés à des noirs.

    Professeur Pougala, le travail d’éveil que vous et les personnes de votre trempe font, porte ses fruits. Cette réaction des africains, qu’on n’aurait jamais vu avant, en est le signe.

  3. @SRIKA BLAH

    JE TE CITE
    La Chine a toujours caché certaines vérités au monde….. Si la Chine avait été HONNÊTE depuis Novembre, les autres pays de ce monde aurait contenu plus ou moins la propagation du virus qui vient tout droit d’un de leurs laboratoires secrets.

    MA REACTION
    Mon frère, il faut faire attention. Je constate que tu as validé la thèse selon laquelle les chinois ot fabriqué ce virus. Tu donnes un blanc-seing aux thèses américaines qui accusent la Chine…. des gens qui mentent tout le temps pour attaquer et détruire les pays des autres…. chose à laquelle la Chine ne nous a pas habituée.

    Objectivement, la Chine aussi bien que les USA ont le potentiel pour fabriquer ce virus. Ce virus peut donc être soit Chinois, soit américains. Toutefois, auregard des habitudes ds uns et des autres, la probabilité pour qu’ilsoit américain est largement plus élevée.

    Cordialement.

  4. @ARISTIXT……………….. Je suis CERTAIN á 100%… le virus qui tue actuellement le monde entier provient BEL-et-BIEN d’un laboratoire secret de Wuhan en Chine….. Mais le gouvernement Chinois n’est pas totalement impliqué… c’est un peu comme la CIA, FBI , la NASA et le gouvernement des USA….. Ces deux structures Américaines sont plus ou moins autonomes vis-á-vis du gouvernement Americain… Je sais de quoi je parle.

Comments are closed.