Covid-19: Échec retentissant du Remdesivir vanté par l´industrie, le fabriquant s´énerve contre l´OMS pour avoir fuité

Ce qui était présenté par beaucoup comme le grand médicament contre le covid-19 vient de subir un échec retentissant lors de ses premiers essais cliniques. Vanté par les habitués des bourses, les spéculateurs, protégés par certains «grands medias»… le remdesivir vient de connaitre un échec cuisant au point ou son fabricant s’en prend à l’OMS pour avoir publié les résultats négatifs, qu’il souhaitait cacher au grand public. Face à la furie et les milliards de dollars en jeu, L’OMS a été contrainte de retirer la publication, mais trop tard, plusieurs captures d’écran avaient déjà été faites.

(Sylvie Kouamé)

Échec d’un médicament de Gilead testé sur des patients atteints de coronavirus

Koi Gouahinga

Selon plusieurs médias, un médicament qui était considéré comme un bon candidat pour guérir les patients atteints du coronavirus a fait échec durant des essais cliniques.

Le médicament en question, appelé remdesivir, avait été conçu par la compagnie pharmaceutique Gilead Sciences. Il fait partie des médicaments approuvés il y a quelques années pour le traitement des patients atteints de la fièvre de Marburg et de la maladie à virus Ebola, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Les chercheurs voulaient donc savoir s’il pouvait aussi marcher dans le cas du COVID-19.

Des essais menés sur des singes semblaient indiquer des chances de succès, selon un communiqué des Instituts nationaux de la santé (NIH) publié début avril.

Selon STAT News, un site dédié à l’actualité de la médecine, les résultats de l’essai clinique qui a fait échec ont été publiés sur le site web de l’OMS jeudi, puis ils ont été vite effacés.

Mais STAT News avait déjà fait une capture d’écran des résultats.

Selon la capture d’écran, l’étude du remdesivir a été menée sur 237 patients humains infectés par le COVID-19.

« Dans cette étude qui portait sur des patients adultes hospitalisés souffrant gravement de COVID-19 – et qui a été interrompue prématurément –, le remdesivir n’a pas été associé à des avantages cliniques ou virologiques », peut-on lire sur la capture d’écran publiée par STAT News.

« Des effets indésirables ont été signalés chez 65,2 % des receveurs de remdesivir contre 64,1 % des receveurs de placebo », précise le texte.

Les porte-parole de l’OMS et de Gilead ont déclaré que les résultats avaient été publiés par erreur et que le public ne devrait donc pas en tirer de conclusions définitives.

La BBC rapporte que les actions en bourse de la société Gilead ont chuté suite à l’annonce du résultat raté.

La capture d’écran ne précise pas où ces tests ont été menés, mais le Financial Times affirme qu’ils ont eu lieu en Chine.

VOA Afrique

Commentaires facebook

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.