Côte-d’Ivoire: Un employé de clinique accusé d’avoir fuité la paralysie partielle du ministre Abinan

Par Connectionivoirienne

Victime d’un malaise – Le ministre Abinan admis en clinique

L’information circulait depuis hier à Abidjan. Après vérification, il est avéré que le ministre des Affaires sociales Pascal Abinan Kouakou a été admis à la clinique Farah de Marcory après un malaise qui, selon des proches n’est pas une crise cardiaque.

Le mal s’y apparente cependant, étant donné qu’ il serait atteint d’une sorte d’hémiplégie c’est-à-dire un côté du corps paralysé.

Les responsables de la clinique qui gardaient secrète l’information s’offusquent de cette fuite.

Ils sont convaincus qu’ elle a fuité par la faute d’un employé qu’ ils chercheraient à débusquer.

SD à Abidjan
sdebailly@yahoo

Commentaires facebook

Author: La Rédaction

2 commentaires sur “Côte-d’Ivoire: Un employé de clinique accusé d’avoir fuité la paralysie partielle du ministre Abinan

  1. Dans un royaume Akan, la santé du roi est un sujet tabou. Même quand il décède, l’on commence D’ABORD par dire qu’il a « mal au pied », avant de pouvoir faire l’annonce. Il se trouve – hélas pour certains – que la Côte d’Ivoire N’EST PAS un royaume : ni Soninkés, ni Akan, ni Bambara, ni Sénoufo. C’est UNE RÉPUBLIQUE. Et dans une République, la santé de ceux que gavent nos impôts et taxes n’a rien de sacré. Ils nous doivent la vérité sur ce qu’ils ont, ce qui ne va pas et leur état de bien-être tant physique que mental. En revanche, QUI partage leur couche, QUEL est leur chapitre préféré du kamasutra ou QUELS sont leurs goûts culinaires,… relève de la stricte sphère de leur vie privée (il y ont droit !). Mais en aucun cas leur état de santé ne saurait être couvert de mystère, parce que, répétons-le, la Côte d’Ivoire n’est pas un royaume.

  2. L’état de santé d’un personnalité publique ne doit pas être cachée surtout qu’elles sont soignées aux frais du contribuable! En plus, il n’y a rien de vraiment étonnant! Ils sont vieux et ils ne veulent pas prendre de retraite. C’est forcement ce genre de choses qui vont arriver. Là ou on doit avoir l’esprit tranquille, reposer le corps, ils ne veulent pas.

Laisser un commentaire