Côte-d’Ivoire: L’activiste Facebook pro-Gbagbo Yapo Ebiba dit «le drone» présenté à la presse

Yapo Ebiba François Fiacre, né le 3 mai 1984, plus connu sous les avatars de «Serge Koffi le drone» et « Sekongo Koné», a été présenté ce mardi 12 mai à la presse.

Il fait l’objet de plus d’une vingtaine de plaintes et était recherché par les services de Police.

Il a été interpellé le 7 mai 2020 à Yopougon Sogefia pour trouble à l’ordre public, incitation à la haine et à la révolte, appel à la rébellion et à la destruction de biens publics, propos diffamatoires et injures sur internet, selon le dossier d’accusation.

L’exploitation des données informatiques trouvées en sa possession par la Plateforme de Lutte contre la Cybercriminalité (PLCC) a permis de découvrir des preuves qui l’incriminent.

Au cours de son interrogatoire, Yapo Ebiba a reconnu être le détenteur des comptes Facebook avatars incriminés.
Il prétend informer les populations mais ne prenait pas le temps de vérifier les informations qu’il recevait de ses sources moyennant de l’argent, pour certains cas.

N’étant pas journaliste, mais plutôt informaticien, ses sources étaient des politiques, des forces de défense et de Sécurité…

Il sera donc déféré devant les tribunaux pour répondre de ses actes, a informé la police qui profite de l’occasion pour rappeler : « à tous ceux qui publient ou relaient de fausses informations même sous des avatars seront tôt ou tard recherchés et interpellés par la Plateforme de Lutte contre la Cybercriminalité».

Nous apprenons également que les financiers de l’avatar démasqué, dont les identités n’ont pour l’heure été dévoilées en raison de l’enquête en cours, lui avaient permis, un temps, de se loger pour travailler avec plus de discrétion, à l’intérieur du Pays.

Enfin, nous apprenons que d’autres avatars diffuseurs de fausses nouvelles font actuellement l’objet d’enquête en collaboration des Polices de Pays extérieures, nous rapporte-t-on.

Koaci, Donatien Kautcha, Abidjan

Commentaires facebook

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.