Comores: Atlantic Finance Group de Dossongui rachète la Banque pour l’Industrie et le Commerce avec BNP

La Banque pour l’Industrie et le Commerce (BIC) vendue à des ivoiriens – La Banque pour l’industrie et le Commerce (BIC), est passée sous le contrôle d’ Atlantic Finance Group, une société financière et d’assurance ivoirienne.

La française BNP, qui cherchait à s’en débarrasser depuis plusieurs années, l’a vendue en même temps que 2 autres filiales, une gabonaise et une camerounaise à un prix très en dessous des dernières estimations de l’action.

Les actionnaires minoritaires privés comoriens en sont à lever les bras au ciel. C’est un deal de ramadan. Quand à l’état comorien, actionnaire minoritaire important, rien n’a transpiré de ce qu’il a négocié, s’il a fait ou pu faire quelque chose. Les actionnaires privés n’en savent rien alors qu’il aurait été de bonne pratique que l’état associe les privés à la définition d’une position comorienne.

Les nouveaux acheteurs sont réputés être de bons gestionnaires. Ce que le monde va noter est qu’aux Comores, il n’y a plus une banque de premier ordre. Cela coûte de l’argent puisque pour les opérations internationales, les petites banques qui doivent nécessairement passer par de grandes banques reviennent plus cher.


Plus grave, sans la présence d’une banque de premier ordre, le pays est considéré comme peu fiable par les investisseurs potentiels. Cela peut compliquer l’émergence. La Place de France (Moroni) prendra désormais ses ordres à Abidjan et non à Paris. C’est peut être bon pour la dignité africaine mais un pas en arrière pour l’économie. Il y a des banques africaines plus dynamiques et plus réputées. Le gouvernement songe t il à trouver un partenaire financier dans le secteur bancaire, qui rehausserait l’image du pays ?

Blog/Lefigaro.fr

Author: La Rédaction