Covid-19 et secteur informel: Les femmes invitées à s’inscrire pour bénéficier d’un soutien

Le gouvernement continue d’entretenir l’espoir au sein des couches sociales défavorisées à l’occasion de la crise sanitaire du coronavirus. L’aide financière promise tarde à se concrétiser dans certains domaines de la vie économique. Mais le gouvernement se veut rassurant à travers des gestes à minima. Mardi, des femmes de la commune d’Attécoubé ont bénéficié de don de vivres composé de riz, d’huile et de légumes dans le cadre de l’opération ‘’Paniers solidaires’’ conduite par le secrétariat d’Etat à l’autonomisation de la femme (Secaf).

La cérémonie s’est déroulée dans la cour de la mairie en présence du chargé de mission du maire Danho Paulin et de la directrice de cabinet du secrétariat d’Etat à l’autonomisation de la femme, Dogbo Paule Marlène.


50 femmes sont reparties la tête chargée. Kouadio Marie, coordonnatrice du Fonds Femmes a profité de l’occasion pour annoncer aux femmes que l’Etat a décidé de soutenir les femmes du secteur informel. Pour cela, elle a énoncé les conditions à remplir pour s’inscrire et bénéficier de l’aide du gouvernement. Elle déclaré qu’il suffit d’une carte d’identité en cours de validité et d’un compte mobilemoney identifié au nom de la requérante. Il faut avoir exercé une activité génératrice de revenu avant la crise sanitaire. Les femmes intéressées ont été invitées à s’inscrire à travers les agences emploi-jeune des différentes communes. Les montants à percevoir vont de 25 mille FCFA à 300 mille pour les subventions directes et de 301 mille à trois millions pour les prêts remboursables à taux zéro.

‘’L’Etat est prêt à aider tous ceux qui ont souffert de cette crise’’, a déclaré Mme Kouadio précisant au passage que les ressources sont celles du Fonds de solidarité au secteur informel, l’un des quatre fonds créés par le gouvernement ivoirien dans son plan de riposte.

SD à Abidjan

sdebailly@yahoo.fr

Commentaires facebook

Author: La Rédaction