Affaire George Floyd: Trump caché dans un bunker, le Zimbabwe convoque l’ambassadeur US

« Fuck Trump ». Cette inscription, taguée sur un mur tout près de l’église des présidents située juste en face de la Maison.

Le couvre-feu instauré à 23 heures dimanche 31 mai n’a pas été respecté par de nombreux manifestants, qui sont venus jusqu’à la demeure présidentielle ceinturée par le Secret Service, la garde rapprochée de Donald Trump, et par la Garde nationale, c’est-à-dire des militaires.

Magasins et banques saccagés

La procédure veut que le président puisse trouver refuge dans le bunker de la Maison Blanche. C’est un président muré qui ne s’était pas encore exprimé lundi matin sur ce qui se passe dans le pays après la mort de l’Afro-Américain George Floyd.

Dans la soirée du vendredi Trump avait une première fois été conduit dans un bunker.

Il a finalement pris la parole lundi en début d’après-midi pour accuser le groupe d’extrême gauche ANTIFA d’être derrière les violences chez des centaines de manifestants. Donald Trump a promis prendre un décret pour interdire ce groupe qui, formellement n’existerait pas selon plusieurs juristes. Il s’agirait d’un groupe hétéroclite sans organisation réelle.

La capitale fédérale n’est pas habituée à ce genre de manifestations. Il y a eu dans les rues des magasins fracturés, des banques défoncées et incendiées. Cette situation témoigne de la fracture raciale et sociale que traverse les États-Unis.
C’est la pire crise de ce genre depuis 1968, selon plusieurs journalistes.

Avec francetvinfo.fr

La mort de George Floyd est un homicide en raison de «l’asphyxie causée par une pression soutenue» (autopsie indépendante)

(CNN) Une autopsie indépendante a révélé ce lundi que la mort de George Floyd était un homicide, et que l’homme de 46 ans non armé est mort « d’asphyxie sous une pression soutenue ».
L’autopsie indique que la compression du cou et du dos de Floyd a entraîné un manque de circulation sanguine vers son cerveau.

 

Floyd était « mort sur les lieux » à Minneapolis le 25 mai, a déclaré Ben Crump, avocat de la famille Floyd. Plusieurs vidéos de la mort de Floyd montrent le genou du policier Derek Chauvin [mis aux arrêts depuis] sur le cou de Floyd, ainsi que d’autres policiers agenouillés sur son dos.

 

Chauvin a maintenu son genou sur le cou de Floyd pendant 8 minutes et 46 secondes au total et deux minutes et 53 secondes après que Floyd n’ait pas donné signe de vie, selon une plainte pénale publiée par le bureau du procureur du comté de Hennepin.

 

« L’ambulance était son corbillard », a déclaré lundi Crump aux journalistes.

 

« George est mort parce qu’il avait besoin d’un souffle. Il avait besoin d’un souffle d’air », qu’il n’a pu obtenir.

 

« Il n’y avait aucun autre problème de santé qui pourrait causer ou contribuer au décès », a déclaré le Dr Michael Baden, l’un des médecins légistes indépendants.

(CNN) Une autopsie indépendante a révélé que la mort de George Floyd était un homicide et l’homme noir non armé est mort « d’asphyxie sous une pression soutenue ».

 

L’autopsie indique que la compression du cou et du dos de Floyd a entraîné un manque de circulation sanguine vers son cerveau.

Floyd était essentiellement « mort sur les lieux » à Minneapolis le 25 mai, a déclaré Ben Crump, avocat de la famille Floyd. Plusieurs vidéos de la mort de Floyd montrent le genou de l’ancien policier Derek Chauvin sur le cou de Floyd, ainsi que d’autres policiers agenouillés sur le dos.

Chauvin a eu son genou sur le cou de Floyd pendant 8 minutes et 46 secondes au total et deux minutes et 53 secondes après que Floyd n’ait pas répondu, selon une plainte pénale publiée par le bureau du procureur du comté de Hennepin.

 

« L’ambulance était son corbillard », a déclaré lundi Crump aux journalistes. « George est mort parce qu’il avait besoin d’un souffle. Il avait besoin d’un souffle d’air. »

 

« Il n’y a aucun autre problème de santé qui pourrait causer ou contribuer au décès », a déclaré le Dr Michael Baden, l’un des médecins légistes indépendants. « La police a cette fausse impression que si vous pouvez parler, vous pouvez respirer. Ce n’est pas vrai. »

 

(…)

 

Les conclusions de l’autopsie indépendante contredisent celle du médecin légiste du comté de Hennepin, qui n’avait trouvé « aucune constatation physique » pour « étayer un diagnostic d’asphyxie traumatique ou d’étranglement », selon les documents de la plainte pénale consultés.

 

Cette autopsie accablait des effets combinés toxicologie, de problèmes de santé sous-jacents, y compris des maladies cardiaques, qui avaient probablement contribué à la mort de Floyd.

 

Les résultats des analyses toxicologiques ne sont pas attendus avant quelques semaines.

 

Commentaires facebook

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.