Côte-d’Ivoire: Grace à la « générosité » de Ouattara, l’épouse de NST Cophie’s réussit à faire rapatrier la dépouille de son époux au pays

Par Connectionivoirienne

Décédé le 8 mars aux États-Unis, l’artiste NST Cophie’s, de son vrai nom Ernest Kouadio Koffi, est retourné en Côte d’Ivoire les deux pieds en avant, couché pour l’éternité.

La dépouille du monument de la culture ivoirienne est en effet arrivée au pays le mercredi 3 juin 2020.

L’artiste était pour son dernier voyage transatlantique accompagné de sa veuve Koffi Berthille née Metoua, fille du défunt Grand militant du PDCI-RDA, ancien compagnon des premières heures de Félix Houphouët-Boigny, l’honorable Metoua Noutoy Ibsen, ancien membre du Grand Conseil Comité des Sages du PDCI, fondateur de l’École nouvelle ivoirienne (ENI) et de plusieurs autres établissements scolaires, 1er Député PDCI de Bin-Houyé 1980-1985, décédé en octobre 2014.

Selon nos informations le rapatriement de la dépouille en terre ivoirienne n’a été possible que grâce à l’implication directe des autorités au plus haut sommet de l’État.

C’est le chef de l’État, Alassane Ouattara lui-même, qui a rendu possible ce transfert du corps, en donnant des instructions fermes dans ce sens.

Pour sa part, l’Ambassadeur de Côte d’Ivoire aux États-Unis, Haidara Mamadou, a mis tout en œuvre sur place pour que le corps de l’artiste regagne sa terre natale, près de quatre mois après son décès.

Au grand soulagement de ses parents et de ses fans, qui souhaitaient lui rendre un dernier hommage. C’est donc à juste titre que ceux-ci remercient les autorités qui ont permis le retour en Côte d’Ivoire de la dépouille, dans ce contexte de pandémie de covid-19, marquée par la fermeture des frontières.

Rappelons que Nst Coffie’s est né en 1955 à Dimbokro. Il est l’auteur de plusieurs titres à succès dans les années 80-90. Il avait profondément marqué la scène musicale de pays avec son concept «Zogoda N’Zoé» (miel), associé aux couleurs rouge et noir.

Avec Karine Koré Lebanco.net

Commentaires facebook

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire