Un couple retrouvé assassiné dans son champ à Bangolo en Côte-d’Ivoire

L’insécurité à l’Ouest, parlons-en…

A Bangolo, le mercredi 3 juin dernier, un couple (M. et Mme TEHE) a été retrouvé assassiné dans son champ. Ce crime succède à plusieurs autres actes de grand banditisme qui ont cours depuis la fin de la crise post-électorale dans l’Ouest en général. Braquages sur les routes, agression de citoyens dans leur domicile. Il ne se passe pas de jours sans qu’un habitant signale un cas de vol avec effraction dans son domicile. Sous la pluie comme en temps normal. Chacun se demande si demain ne sera pas son tour. Certains fonctionnaires apeurés, plient bagages.

Érigée en chef-lieu de département en 1985, la ville de Bangolo (dans la région du Guemon) dispose d’une seule brigade de gendarmerie sous équipée tant en personnel qu’en logistique. La ville ne dispose d’aucun commissariat de police doté d’éléments et de moyens conséquents pour mettre hors d’état de nuire les criminels. Pourtant c’est ce département qui, de 2003 à 2010, à été érigé en « zone de confiance », une zone de non-droit en quelque sorte, où se rencontre la racaille de la pire espèce pour extérioriser ses intentions lugubres.

C’est donc surprenant que la sécurité dans cette partie de la Côte d’Ivoire ne fasse pas partie des priorités du gouvernement et que les appels au secours des populations, face à plusieurs cas de vols, meurtre, etc. ne soit pas entendus.

Messieurs les Ministres Vagondo Diomandé et Hamed Bakayoko, à vous !!!

A bientôt !!

Ph d’illustration : L’Homme assassiné dans son champ.

Saint-Claver Oula

Commentaires facebook

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.