Idemia (ex Morpho) entame la révision de la liste électorale en Côte-d’Ivoire

Idemia a commencé à enregistrer les électeurs ivoiriens le 10 juin pour mettre à jour le fichier électoral avant l’élection présidentielle d’octobre, rapporte Africa Intelligence .

Cela fait suite à deux mois de retards dus à l’épidémie de COVID-19. L’élection doit se poursuivre malgré la crise sanitaire. Les élections et l’inscription des électeurs sont des questions très controversées dans le pays et le gouvernement a déjoué la réforme de sa commission électorale demandée par la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples. La Côte d’Ivoire s’est depuis retirée de la Cour .

La situation politique s’est détériorée, notamment depuis que l’alliance entre les partis politiques qui a permis aux élections de 2015 de se dérouler de manière relativement pacifique – les deux précédentes conduisant à des conflits – s’est rompue à l’été 2018, ce qui signifie que les élections de 2020 pourraient voir un retour des troubles.

L’enregistrement des électeurs par Idemia et l’impression des cartes d’électeur seront donc surveillés de près par les observateurs locaux et internationaux. Africa Intelligence déclare qu’un contrat de 17 millions de dollars verra la firme française de biométrie travailler aux côtés d’Albatross Technologies, fondée par l’homme d’affaires suisse-malien Mohamed Sidi Kagnassi, pour la commission électorale ivoirienne, comme ce fut le cas en 2015.

Les médias locaux rapportent comment les groupes de défense des droits humains encouragent les gens à s’inscrire pour voter ainsi que les partis appelant leurs partisans à s’assurer qu’ils ont tous les documents nécessaires pour demander la nouvelle carte d’identité nationale pour ensuite s’inscrire pour voter.

L’inscription à la nouvelle carte d’identité biométrique est en cours, avec de grands noms tels que le ministre de la fonction publique s’inscrivant publiquement pour encourager les autres à faire de même. Cela crée de la confusion, car la carte d’identité, qui entraîne désormais des frais, devait également servir de carte d’électeur et de permis de conduire .

Les Ivoiriens continuent également de s’inscrire pour des cartes d’assurance maladie biométriques distinctes.

Commentaires facebook

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.