Côte d’Ivoire: KKB annonce sa démission de son poste de conseiller de Bédié

Serge Alain KOFFI

Candidat à l’investiture du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) pour la présidentielle d’octobre, l’ancien député Bertin Kouadio Konan dit KKB, a annoncé vendredi sa démission de son poste de conseiller du président du parti Henri Konan Bédié, qui sollicite lui également le parrainage de la formation politique pour le même scrutin.

“Je viens de me porter candidat en vue de solliciter l’investiture du PDCI-RDA dans la perspective de l’élection présidentielle prévue pour se tenir le 31 octobre 2020’’, a-t-il écrit dans un texte sur sa page Facebook.

Pour “disposer de toute ma liberté pour conduire ma campagne’’ et “rester cohérent avec moi-même, je viens de proposer ce jour-même ma démission du poste de Conseiller auprès du Président du PDCI-RDA’’, a-t-il poursuivi.

Samedi, lors d’une cérémonie à son domicile avec des cadres de son parti, Henri Konan Bédié, 86 ans, a “accepté’’ d’être candidat à l’investiture du PDCI pour la présidentielle d’octobre.

Initialement prévues mi-juin, les conventions éclatées devant permettre à l’ancien parti unique de se choisir un candidat à la magistrature suprême doivent se tenir les 24 et 25 juillet prochain.

Avec la candidature de KKB, Henri Konan Bédié ne sera plus le seul candidat à cette investiture.

Pourtant KKB, longtemps brouillé avec le président du PDCI, avait affiché son soutien à Bédié ces derniers mois. Ce qui lui avait valu un poste de conseiller de l’ex-chef de l’Etat.

Début mars, dans une interview à Jeune Afrique, il s’était dit “prêt’’ pour le scrutin d’octobre 2020 dans le cas où son mentor ne serait pas candidat.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Commentaires facebook

Author: La Rédaction

1 commentaire sur “Côte d’Ivoire: KKB annonce sa démission de son poste de conseiller de Bédié

  1. En fête de fin d’année scolaire au primaire, on faisait des scènettes de bien meilleure qualité ! KKB qui affirmait récemment soutenir de toute la force et de toute la taille de son mètre cinquante et quelques Bédié, se retrouve tout à coup / soudain / brusquement opposé à lui. Bon on a compris, il fallait une polichinelle en face pour accréditer la thèse de l’ouverture démocratique. Vous pouvez démonter le chapiteau messieurs les intermittents du spectacle et passer chercher votre cachet auprès du régisseur ! 🙂 🙂 🙂

    Plus sérieusement, serait-ce une stratégie en parade d’un éventuel (et prévisible) rejet de la candidature de Bédié par (l’immense, celui-là) Mamadou Koné ? Je suis néanmoins dubitatif : pour mémoire, Guéi dans son intention de compétir sans le PDCI qui lui avait refusé l’onction, avait trouvé le moyen via Tia Koné d’écarter toutes les candidatures issues de ce parti. Du coup, votre scènette…

Laisser un commentaire