Guémon Côte-d’Ivoire « Des populations demandent des comptes à Serey Doh » (Soir Info)

Affaire « malversation au conseil régional du Guémon »

La situation au Conseil régional du Guémon pourrait connaître de nouveaux développements. Après l’éclatement d’un scandale impliquant le président du Conseil régional, Serey Doh Célestin et son Directeur administratif et financier (Daf), Henri Yonan, des voix s’élèvent au sein de la population pour demander des comptes au premier responsable du Conseil régional. Dans cette affaire, que dénonçaient déjà, depuis quelque temps, des cadres du Guémon, dont Achille Dodé, cadre du Congrès panafricain pour la justice et l’égalité des peuples (Cojep), la tête de Serey Doh Célestin est réclamée. C’est pourquoi, la haute autorité pour la bonne gouvernance a été sollicitée, par M. Dodé, pour que la lumière soit faite sur la gestion de cette collectivité décentralisée.

De fait, qu’est-ce qui est reproché au président du Conseil régional du Guémon ? Selon une publication du journal L’intelligent d’Abidjan, il est reproché à celui qu’on surnomme « Adjaro » d’avoir pris la somme de 30 millions de francs Cfa avec un opérateur économique pour l’organisation de son investiture, promettant à celui-ci de lui octroyer un marché d’assurance. Son Daf, Henri Yonan, est aussi cité dans ce scandale financier. Il est reproché, également, au douanier de profession, d’avoir « acheté à un million, un véhicule qui vaut 27 millions de francs Cfa ». De nombreux forfaits ont été mis à son actif.

Cependant, le président du Conseil régional s’est défendu, pointant un doigt accusateur sur son directeur administratif et financier, appelé à faire valoir ses droits à la retraite en décembre 2020. « J’ai fait venir Yonan, qui est un aîné que je ne connais pas, comme conseiller en tant que trésorier, c’était pour m’aider à éviter ce type de situation… Yonon est mon technicien en matière de finances. Moi je suis sociologue de formation, je n’ai pas fait économie. Tout ce qui se passe actuellement là, c’est la manigance du grand frère Yonan Henri. Pour la confiance que j’ai bien voulu lui donner en le nommant à ce poste sensible, je voudrais quand même qu’il me retourne l’ascenseur… Tout ce qui se passe là, c’est le Daf Yonan. Je n’ai pas de problème avec quelqu’un d’autre. Mais je sais qu’il y a un problème entre mon Daf et moi, c’est mon problème de véhicule. Je lui ai dit de laisser affaire de véhicule là, il faut faire venir les ambulances, il ne veut pas faire venir les ambulances. Donc, c’est à moi de poser la question : Que se passe-t-il ? », s’est-il confié au confrère. En réaction, Henri Yonan a quant à lui demandé de se référer au président du Conseil régional.

Ancien président du Conseil régional, Évariste Méambly a lui aussi réagi à cette affaire. « Posez la question à Serey Doh, il a fait quoi encore ? Moi je n’ai rien à voir là-dedans. Après, ils vont dire que c’est Méambly qui est à la base de tout ça. Je ne sais pas si les autres ambulances sont sorties », a-t-il laissé entendre.

Plusieurs personnes dont des cadres nous ont joint pour exiger que le président du Conseil régional rende compte à la population relativement à cette affaire qui éclabousse gravement le Conseil régional du Guémon.

Source : Soir Info

Commentaires facebook

Author: La Rédaction

1 commentaire sur “Guémon Côte-d’Ivoire « Des populations demandent des comptes à Serey Doh » (Soir Info)

Laisser un commentaire