PDCI Côte-d’Ivoire: Les 8 raisons qui ont motivé le rejet de la candidature de Kouadio Konan Bertin

Candidature KKB au Pdci : les raisons d’un rejet (Présidentielle 2020, Bédié, Côte d’Ivoire)

Le comité des candidatures du Pdci-Rda a annoncé le jeudi 2 juillet 2020 à la maison du parti à Abidjan-Cocody, le rejet de la candidature de Kouadio Konan Bertin pour le compte du parti à l’élection présidentielle d’octobre 2020.

« Le comité des candidatures délibérant à l’unanimité de ses membres présents, juge que :

1)Monsieur Kouadio Konan Bertin n’a pas certifié sur l’honneur de sa plume et de sa main de la véracité des informations qu’il a servies dans la fiche technique de candidat qu’il a remplie.
2) Monsieur Kouadio Konan Bertin a servi dans son dossier une information inexacte quand il affirme dans sa fiche technique militer à la délégation de Bocanda 3 depuis 2019,
3) Monsieur Kouadio Konan Bertin a servi dans son dossier une information inexacte quand il affirme appartenir depuis 2019 au bureau de la délégation de Bocanda
4) Monsieur Kouadio Konan Bertin a servi dans son dossier des pièces fausses notamment le procès verbal de réunion de la délégation de Bocanda 3 daté du 1er juin 2020 et la liste d’émargement non signée par les personnes y figurant qui n’ont pas participé à la réunion visée par le procès verbal entrepris.
5) Monsieur Kouadio Konan Bertin s’est fait délivrer un faux procès verbal de réunion de bureau de la délégation de Bocanda 3 dont il s’est prévalu.
6) Monsieur Kouadio Konan Bertin s’est abstenu de s’engager sur son honneur de ne pas avoir à se présenter comme candidat indépendant s’il n’était pas élu candidat du Pdci-Rda.
7) Monsieur Kouadio Konan Bertin s’est abstenu de s’engager sur son honneur de ne pas démissionner du Pdci s’il n’est pas élu candidat de ce parti.
8) Monsieur Kouadio Konan Bertin en assortissant son simple engagement de réserve de droit ainsi que de la réserve relative au caractère démocratique des élections dont il est lui-même juge,n’a pas produit à son dossier la déclaration écrite sur l’honneur prescrite.

publicité

En conséquence,le comité des candidatures rejette comme irrecevable la candidature de Monsieur Kouadio Konan Bertin à la candidature du Pdci-Rda pour les élections présidentielles d’octobre 2020.

Monsieur Kouadio Konan Bertin n’est donc pas éligible à la convention d’investiture du candidat du Pdci-Rda à l’élection présidentielle de 2020», a indiqué le communiqué du Comité présidé par Ouassenan Koné. Il dispose de deux jours pour faire recours. À la même occasion, le comité a jugé “éligible” le président du parti, Henri Konan Bédié. La caution de 25 millions de Fcfa payée par le candidat n’est pas remboursable.

MO avec KN

L’Intelligent d’Abidjan

Commentaires facebook

Author: La Rédaction

5 commentaires sur “PDCI Côte-d’Ivoire: Les 8 raisons qui ont motivé le rejet de la candidature de Kouadio Konan Bertin

  1. Yesssssssssssss, je reconnais le PDCI dans toute sa laideur:

    1) KKB n’a pas certifié sur l’honneur
    2) Monsieur Kouadio Konan Bertin a servi dans son dossier une information inexacte quand il affirme dans sa fiche technique militer à la délégation de Bocanda 3 depuis 2019,
    3) Monsieur KKB s’est prévalu ….

    En conséquence,le comité des candidatures rejette comme irrecevable la candidature de Monsieur Kouadio Konan Bertin à la candidature du Pdci-Rda pour les élections présidentielles d’octobre 2020.

    Je crois lire Emile Bombet des années 90.

  2. ===== ACCAPAREMENT DES DENIERS D’AUTRUI PAR UN PROCÉDÉ FRAUDULEUX ====

    Sur recommandation de BEDIE le rival, Kouadio Konan Bertin dit KKB après un refus à Port Bouet se serait tourné vers BOCANDA en région maternelle où la fameuse lettre de parrainage ou d’affiliation à une délégation ou une section du parti, lui aurait été remise. C’est ce qu’on avait appris. A notre grand étonnement.

    Mais ce papier obtenu à Bocanda suscitait déjà problème !

    « Saisi de la question par le secrétaire exécutif qui était favorable à la prise en compte des griefs des militants de Bocanda, c’est le Président Henri Konan Bédié lui-même qui aurait demandé à Maurice Kacou Guikahué, de prendre acte de la lettre de la déléguée départementale. »

    Voici comment le dossier de candidature à l’investiture du candidat du PDCI-RDA de Kouadio Konan Bertin dit KKB, aurait été déposé et surtout accepté le mercredi 24 juin à 22H55 !

    =========== « PRENDRE ACTE », LE PIEGE TENDU A KKB ? =======

    Mais voici qu’aujourd’hui, le PDCI RDA révèle que son Comité des Candidatures pour l’élection présidentielle d’octobre 2020, réuni en l’an deux mil vingt, et le vingt-sept Juin par la DECISION N° 001/CC-2020 DU 27 JUIN 2020, a invalidé la candidature de KKB.

    Depuis Samedi passé donc. Et ce en l’absence remarquée et remarquable des deux Généraux et de l’avocat principal du parti, Secrétaire exécutif chargé des Affaires juridiques dudit parti, Maitre Suy Bi Gohoré Emile. Cela fait un peu bizarre mais passons…

    Que va faire maintenant Kouadio Konan Bertin dit KKB ?

    KKB qui n’a certainement pas lu l’opuscule « QUE FAIRE » de Lénine connait au moins la route d’Arusha !
    C’est là-bas en effet qui siège La Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples, juridiction d’amour du PDCI RDA !
    A Arusha, il pourra introduire une première requête contre le vol (en bande organisée ?) de ses 25 millions de Francs ! Un accaparement pur et simple des deniers d’autrui par un procédé frauduleux…
    Un début de commencement…
    Le PDCI qui ne reconnait pas ses propres procès-verbaux de réunion de la délégation pourra-t-il reconnaître ceux de la CEI en Octobre 2020 ?

    ========== LA RÉVOLUTION N’AURA PAS LIEU AU PDCI RDA ! =========

    Seuls les imbéciles croient en une révolution de palais au PDCI.

    Si KKB décide par contre d’abdiquer face à cette décision, ce ne serait pas forcement parce qu’il conteste la véracité de cette autre maxime de même Lénine :
    « Un imbécile peut poser à lui seul dix fois plus de questions que dix sages ensemble ne pourraient en résoudre. ».

    Ce sera certainement parce qu’il prend le contre-pied du même Lénine qui croyait fermement que :
    « Vous ne pouvez pas faire la révolution en gants blancs. »

    EXIT donc cette affaire de démocratie interne au Parti PDCI RDA.

  3. Chaque parti a son mode de fonctionnement et des règles qui lui sont propres. À partir du moment où les critères d’éligibilité étaient sus de tous, tout candidat sérieux devrait s’y conformer, a priori ce n’est pas le cas de M. KKB. Je pense qu’avec une telle délibération cet homme ne mérite pas d’être candidat à l’élection présidentielle de 2020 sous quelle que bannière que ce soit car il est accusé de faire du faux.

  4. @ Deprado; qui accuse KKB de faux? Ses accusateurs sont eux-mêmes des braqueurs, des faussaires. Ils ont braqué 25 millions de KKB, pour renflouer leur caisse. C’est cela la vérité.

Laisser un commentaire