Zouglou Côte-d’Ivoire: Misère et Galère « de Bilé Didier à Siro et Yodé »

MISÈRE ET GALÈRE. À sa création et sa vulgarisation avec Bilé Didier, le Zouglou a été défini comme « une musique philosophique pour décrire la galère et la misère des étudiants ».

Avec Yodé et Siro, le Zouglou a franchi les franchises universitaires pour dénoncer « la galère et la misère des Ivoiriens ». Jugez-en vous-mêmes.

• En 2007, sous Laurent Gbagbo, ils ont chanté « Le peuple te regarde ». Un texte sans concessions :

« Le peuple t’a choisi. Toi, à ton tour, si tu choisis voleur, c’est nous, on va t’appeler voleur. Tu seras le comptable de ton choix.

Le bon maçon qui a des mauvais ouvriers, ciment est mal mouillé, son mur est toujours tordu.

On passe les concours, on attend résultat; djaa résultat attend notre argent.

On a souffert dans la guerre. Sur la route de la paix, on vient nous tuer, nous empoisonner avec des déchets toxiques. Si on ne trouve pas les coupables, on dira que c’est toi.

publicité

On dit qu’il n’y a pas d’argent. Pourtant, les immeubles poussent comme les fleurs Marguerite. Châteaux et stations poussent.
L’éléphant a quitté le zoo. À tous les carrefours, il est devenu monuments ».

• En 2020, sous Alassane Ouattara, ils récidivent avec « Président, on dit quoi ? ». Un texte qui ne fait pas dans la dentelle :
« Le pays devient joli, il y a goudron partout. Il y a même lumière dans goudron.

Merci au PPTE soutrali des pays pauvres. Mais président, ton peuple a faim.

Les gens sont en prison et tu dis qu’il n’y a personne en prison.

On dit qu’il n’y a pas d’argent au pays et tu dis que l’argent travaille; mais il travaille pour qui!?

Plus de 60 ethnies dans notre pays. Aujourd’hui, du rez-de-chaussée jusqu’au dernier étage, du vigile jusqu’au directeur, si ce n’est pas les Bakayoko, c’est les Coulibaly qui mangent seulement. Et quand ça reste un peu, on donne aux Konan. Maintenant, Konan est fâché et on achète les enfants de Konan.

Faites attention au peuple qui ne parle plus. Quand ça va chauffer, il n’y a plus de clôture pour sauter; maman Bulldozer a tout cassé ».

Merci à Yodé (à d.) et Siro pour leur franc-parler et leur dénonciation courageuse de la mauvaise gouvernance. Car, en Zouglou, gbêh vaut mieux que drap. À bon entendeur, …

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes debout, lunettes_soleil et barbe

Bally Ferro

Commentaires facebook

Author: La Rédaction

10 commentaires sur “Zouglou Côte-d’Ivoire: Misère et Galère « de Bilé Didier à Siro et Yodé »

  1. Déjà avec Bilé Didier, le titre « Gboklo Koffi » était un symbole tout en finesse de la décrépitude en cours de ce pays. En effet, l’usage anthropomorphique du bestiaire africain prête à Gboklo Koffi, la hyène, les tares de bassesse, de nécrophagie et d’abêtissement. Assimiler l’étudiant à cette bête immonde montrait ce qu’était appelé à devenir dans le système autiste du PDCI, l’élite intellectuelle de demain. Et ça n’a pas loupé, cette chanson prémonitoire a vu d’avance ce que serait l’élite politique ivoirienne : pas mieux que des hyènes. Il suffit à peine de se baisser pour ramasser les exemples…

    Il y a eu des chansons tout aussi prémonitoires (ou disons simplement visionnaires) avec Espoir 2000 et ces textes qui ont ont parlé – hélas – aux sourds :
    – Abidjan, on n’a pas le choix, Abidjan vraiment on est serrés…
    – Arrêtez de nous former, sinon on sera musclés…
    – Faites très attention parce que palabre qui est là, on sait quand ça commence, on sait pas quand ça finit (!!!!!!!!!!!!!!!!!!).

    En tout cas, bravo au Zouglou, âme profonde du peuple ivoirien : une musique qui fait le job. Si seulement ils pouvaient inspirer nos pseudo-rastas.

  2. ====== DÉNONCIATION COURAGEUSE OU DISCOURS OPPORTUNISTE ? =====

    A peu de mots près, et après avoir écouté la chanson, on croirait réentendre les paroles d’un autre titre d’un ancien SALOPARD. Il s’agit de « ON VA OÛ ? » de BLOCO.

    La version de l’ex-SALOPARD, Kradjé Charles-Marc alias BLOCO est bien antérieure à cette version de la critique sociale qui nous est servie aujourd’hui. Dans une période de pré-campagne.

    Si tout ce que Yodé et Siro dénoncent est vrai, c’est qu’ils ont mis beaucoup de temps à le sortir du ventre ! ADO ciblé par la chanson a déjà annoncé son départ de la Présidence. La thématique peut juste servir opportunément aux campagnes de l’opposition qui y trouveront là du pain béni.

    La campagne terminée le titre risque de connaître le sort des morceaux trop orientés et qui ne durent que le temps d’une saison se fleurs.

    Avec un texte mieux rédigé, il aurait pu trouver une place voire un point de chute en RDC au Togo ou Mali ! Après la saison 2020 en Côte d’Ivoire.

    Le One Love Peace Concert du 22 Avril 1978 à Kingston qui scelle la réconciliation symbolique entre les deux partis opposés qui se battaient en Jamaïque est un moment historique dans la carrière de Bob Marley.

    Par cette contribution musicale Marley s’est positionné au-dessus de la mêlée au lieu de s’installer confortablement dans une critique d’un camp à un moment donné puis de l’autre à une autre époque au gré des opportunités à exploiter.

    Non je ne vois ici aucun acte courageux aujourd’hui dans cette compilation tardive des critiques surannées de l’opposition ivoirienne !

    Et cet opportunisme caractéristique a du reste scellé la carrière de tant de nos artistes qui n’ont eu d’autres ambitions notables que de chauffer à blanc les podiums de la nuit abidjan. Le temps d’une saison.

    Déjà en 1990 dans son excellent « Chanter le devenir du monde » Thomas Sotinel dans Le Monde Diplomatique prophetisait un avenir pas tres radieux du Rock’n’roll et de ses dérivés comme le Reggae.

    S’agissant du Zouglou si nos artistes veulent survivre au-delà de la nuit ivoirienne et des boîtes africaines de Paris, il faut réfléchir à la portée des textes, à la qualité de l’écriture et à la recherche d’une thématique transversale qui peut accrocher sur d’autres nouveaux territoires. La critique de la gouvernance ivoirienne ne suffit pas à elle seule pour faire un genre musical prospère. Élevée comme dogme et seul point d’ancrage de l’inspiration, elle attesterait alors que zouglou et woyo n’ont veritablement aucun avenir commercial dans le grand business international.

    A preuve « Allons à Gagnoa » de Magic Diezel, a fait quel chiffre d’affaires véritable …une fois passé l’émotion des premiers instants ?

  3. ÷ ÷ ÷ ÷ ÷ ÷ ÷ ÷ ÷ ÷ DE L’AMBITION ÷ ÷ ÷ ÷ ÷ ÷ ÷ ÷ ÷ ÷
    La servante de mes voisins a sorti un étal au carrefour du quartier, pour y vendre des mangues. La saison des mangues tirant à sa fin, elle a commencé à disposer des bananes. Bien vu de sa part, ce qui marque sa volonté de pérenniser sa petite activité de vente de fruit à proximité. A-t-elle l’ambition de confronter son portefeuille à celui de Jeff Bezos dans les prochaines années ? J’en doute fort. A mon avis, mettre déjà un peu de beurre sur ses épinards est déjà en soi un objectif louable pour elle. Alors soutenir – à raison – que à la fois le Zouglou et Yodé & Siro n’ont pas l’ambition de la carrière de Michael Jackson, de Jay Z, de Justin Bieber, etc. n’est pas faux a priori. Surtout si, comme moi, on a connu ces gosses de Gbatanikro en fin d’années 80 dans les rues de Treich où dès qu’ils voyaient 2-3 voitures garées venues des quartiers chics, il s’amenaient chanter Asec-Kotoko 2,3,4,5 fois d’affilée moyennant une bouteille de vin et l’espoir de rencontrer un producteur (Vieux père Michel Bassolé, tu en coupé de l’herbe, sous certains pieds !). A chacun donc ses rêves, envies et ambitions. Initialement, le wôyô devenu Zouglou a eu pour ambition de décrier les tares de la société dans laquelle vivaient ses jeunes auteurs. Si demain, il lui poussaient des tentacules au Surinam, à Singapour ou à Pearth, et beh tant mieux. Pour l’heure, ils sortent juste du ghetto et de la précarité et je crois que ça leur va déjà pas mal.

    ÷ ÷ ÷ ÷ ÷ ÷ ÷ ÷ ÷ ÷ DE L’OPPORTUNISME ÷ ÷ ÷ ÷ ÷ ÷ ÷ ÷ ÷ ÷
    Ainsi donc, il est fait le procès au duo de ne pas avoir sorti son œuvre à un autre moment, ou d’avoir trop ajusté ce timing à celui de la pré-campagne électorale en cours. Soit. Petit rappel de la trajectoire de ce canard chantant qu’on ose (suprême sacrilège !) comparer à Alpha Blondy. Je rappelle que le gars avait déjà connu 2 ou 3 sorties discographiques qui s’étaient – sans surprise – avérés des bides retentissants. A cette époque, une flopée de nouveaux Blondy envahissait chaque jour la radiodiffusion au Plateau dans l’espoir d’être eux aussi propulsés. Le grand-frère Balié Bleziri Camille me confia qu’un jour, de guerre lasse, il les a tous reçus en gbonhi à une émission pour avoir la paix. Bénéficiant de l’appui d’une Française dont j’oublie le doux prénom, Poulet Mort de Facobly, pardon Chicken Death of Facobly, pardon Tiken Jah Facoly (ouf j’y suis enfin) pillera la rythmique de Black Uhuru, notamment celle du titre Guess Who’s Coming To Dinner pour y accoler une critique fade et craintive du régime. Ça tombait à pic pour le RDR en quête de porte-étendard, et davantage pour un public trop peu connaisseur pour déceler le flagrant plagiat musical. La suite, on la connaît : réseaux RFI de la « coopération », festivals, etc. et voilà notre canard passé enfin star sans même savoir chanter. Le segment de marché et le positionnement trouvés, le gars remettra le couvert à maintes reprises sur la corde tribale, en osmose parfaite avec son public déchaîné, jusqu’à l’accession de son clan au pouvoir. Mission finalement accomplie, notre canard se mure dans un incompréhensible mutisme musical de non-dénonciation, même des tares et errements qui crèvent les yeux. Ou alors accessible si vous avez les clés de la compréhension de la démarche : car dans ce clan, la critique vaut acte d’apostasie.

    ÷ ÷ ÷ ÷ ÷ ÷ ÷ ÷ ÷ ÷ DU COURAGE ÷ ÷ ÷ ÷ ÷ ÷ ÷ ÷ ÷ ÷
    Et donc, ce serait un manque de courage de la part de notre duo, de non-seulement ne charger que maintenant, et de le faire au sujet d’un président sur le départ. La belle affaire ! Ainsi donc, Hollande aurait dû être exempté de critique parce qu’il avait avait annoncé son intention de ne pas rempiler. Tout comme Obama qui, aujourd’hui encore, continue d’essuyer des critiques pour son action à la tête des USA. Et quelle devrait donc être la norme ? Celle du Pr Samba Diarra, peut-être ? Homme qui a connu les geôles d’Houphouët dans les années 60, en est sorti, a tété aux mamelles de la République et attendu que son « bourreau » soit mort et son enterrement acté, avant de pouvoir enfin tirer sur le corbillard. Pire, tirer sur le tombeau. Du grand acte de courage en effet !!! Nous pardonnerons donc à Yodé et Siro de ne pas avoir ce type de « courage », à 3 mois de la fin du dernier mandat de Ouattara.

  4. @Coigny

    Le curieux parallèle avec Tiken Jah, que tu établis ici, viendrait il donc justifier que d’autres opportunismes ayant eu lieu par le passé, on peut supporter à nouveau le réflexe ?

    Et l’autre critique en arrière plan de plagiat d’un titre de Bloco ?

    Ou comme c’est une Affaire d’Héritage, c’est en famille que ça se réglera ?

    Le rappel de FMB sur des oeuvres antérieures osées ne me semble pas suffisamment argumenté pour me convaincre. Il a au moins le mérite de tenter de noyer le poisson.

    Mais c’est un choix artistique et surtout managérial.

    Sortir du ghetto suffirait donc à une vie !

  5. >Et l’autre critique en arrière plan de plagiat d’un titre de Bloco ?
    Tu viens tout juste de faire connaissance avec le mouvement Zouglou semble-t-il : la notion de plagiat n’existe pas dans ce mouvement artistique populaire. Et toc ! Cf différents télescopages de titres, thèmes et refrains (Asec-Kotoko, Zo maman zo, etc…)

    >Sortir du ghetto suffirait donc à une vie !
    Gosse de riche, va ! Je parie que tu ignores même ce qu’on appelle « la mort subite » dans de nombreuses familles du ghetto ! 🙂 🙂 🙂

  6. L’un des métiers les plus difficiles est sans conteste critique d’art ….

    Black Uhuru…? Guess who’s coming for dinner….( éponyme du grand film de Stanley kramer avec katharine Hepburn,Spencer Tracy et l’immense Sydney Poitier ) ….j’ai beau écouté en boucle ,je n’arrive pas à trouver à quel morceau de Chiken death il ressemble …malgré mon background de multi-instrumentistes ayant remporté Podium ,je ne trouve pas …en effet je dirai pour faire très simple qu’un reggae normal en mesure à deux temps ..tandis qu’il est évident que les morceaux de black Uhuru sont en trois temps …notamment guess who’s coming for dinner…différence essentielle
    Ensuite les syncopes sont différentes de celles que j’entends dans les morceaux de Doumbia…
    La batterie et la percussion électroniques qu’on obtient soit à partir du synthétiseur ou de la boîte à percussion ( KORG fait les meilleurs du monde ) n’existent pas dans les morceaux de l’enfant du Denguele..alors je m’interroge…si je peux avoir des précisions…merci d’avance …

    Si c’est l’omnipresence ou la dominance de ce qu’on appelle la caisse claire de la batterie chez chiken et chez black Uhuru, au dernier temps ( mesure en deux ou trois ) sans vouloir enseigner quiconque,je dirai que c’est une lapalissade…la base du reggae étant la basse et la batterie …selon les groupes on choisit soit la caisse claire pour marquer la fin de la mesure ( tiken JAH,black Uhuru) ou la grosse caisse …celle qu’on actionne avec un des pieds ( pendant que l’autre régule l’ouverture de la charleston ) …Bob Marley ,U Roy , steel pulse ,culture ….voir dans une moindre mesure le groupe police dans The bed’s too Big without you ..je ne vois toujours pas le plagiât…serais très content qu’on m’informe…
    Je lis
    Le segment de marché et le positionnement trouvés, le gars remettra le couvert à maintes reprises sur la corde tribale, en osmose parfaite avec son public déchaîné, jusqu’à l’accession de son clan au pouvoir. …

    On ne va pas s’attarder plus que cela …sempiternelle critique de quelqu’un qui ne retrouve son entrain ,sa fougue mais malheureusement sa morgue que lorsqu’il s’agit d’une catégorie bien précise de la population….mais qui demeurait silencieux lors de la politique d’exclusion des dirigeants du Front patriotique…bassesse d’un ivoiritaire en perdition et en désespoir depuis le 11 avril 2011..

    J’invite notre ivoiritaire à serrer les dents et écouter Les titres suivants …
    Le charnier , le descendant et un morceau où comme Alpha blondy dans Houphouët nous parle ,faisait parler Houphouët de l’arrivée d’Alassane Ouattara en Côte d’Ivoire et nationalité dans l’album cours d’histoire ….édifiant ..
    Personnellement je n’écoute plus le charnier parce que j’ai du mal à retenir mes larmes et ça me remplit d’une colère plus que sourde qui pourrait déboucher sur un acte fâcheux …
    Ou ka mogho den fagha fou…un refrain du charnier …
    qui veut dire …on a tué les enfants des gens «cadeau» sans conséquence….ce que tu appelles le montage ….no comment..

    On termine en chanson

    A gna fô a gnan fô fakoly a gna fô bè é frè…fakrissa loghô boni…

    Parle parle,fakoly parle tout le monde sera attentif….fakrissa ( surnom qu’on donne en malinke à quelqu’un quand on ne veut pas dire son nom…dans ce cas c’était BEDIE ) nous emmerde …

    Il était une fois une terre cosmopolite où les peuples se sont rencontrés et c’est ainsi que les senoufos se sont installés au 16 eme siècle ….c’est ainsi que des dioulas se sont installés au 18ème siècle ..
    A propos de nationalité ils ont des difficultés parce qu’ils ont des cousins en Casamance ,même s’ils ont des cousins en Sierra Leone EST CE QUIL N Y A PAS DE @COIGNY euh pardon de Koffi au Togo ?

    Ni bo ko pra …soutra banan..(quand on lâche un pet…la retenue,le respect ou la considération est finie ) …
    Nan ka gnan fô bè ba yèrè sro….quand on va parler chacun se retrouvera ..
    Cultivons l’unité et la paix ,il ne faut pas se contenter de le dire mais de le faire dans le comportement…autant on peut fabriquer des révoltés avec des doctrines,on peut en fabriquer avec l’injustice…

    C’est en 1893 que ce territoire fut baptisé Côte d’Ivoire donc tous ceux dont les ancêtres sont nés après cette date SONT IVOIRIENS…arrêtez les bla bla partisans qui mettent en péril l’unité nationale ….
    Morceaux choisis du titre NATIONALITÉ

    Visionnaire le jeune Doumbia ..il appuie où ça fait mal …bien évidemment on ne demandera pas à coigny ce qu’il a dit à cette époque à ses dirigeants….nous connaissons la réponse …trop occupé à applaudir ..euh disons les montages ,les rumeurs et les ouïe-dire …
    21 ans après BEDIE aidé du FPI vient en remettre une couche …euh pardon vient prendre sa revanche ….au grand aise des ivoiritaires ..
    Ceux qui ont subi les contrecoups de ces politiques..euh pardon de ces montages vont ils s’en laisser conter et assister à une nouvelle chasse aux nordistes ? Euh pardon à un nouveau montage ? JE TE GARANTIS QUE NON …Wait and see..
    Gon lui même BEDIE l’a enfermé non ? Trop drôle …..vivement Octobre 2020 …chiche comme dit notre ivoiritaire

    Au fait chicken death..pourrait avec une apostrophe sur chicken ou sans selon les pays se traduire
    Par la mort du poulet et non poulet mort ….anglais à revoir …

    Té ande

  7. « On ne va pas s’attarder plus que cela …sempiternelle critique de quelqu’un qui ne retrouve son entrain ,sa fougue mais malheureusement sa morgue que lorsqu’il s’agit d’une catégorie bien précise de la population »: c’est une vérité évidente quand on lit les commentaires de cet intellectuel taré englué dans délire IVOIRITAIRE chronique qui le ronge des pieds jusqu’à la cervelle.
    Tellement xénophobe qu’il est tout irrité quand il entend le patronyme FACOLY.
    Or entendre et écouter sont deux choses différentes, je te ramène à un titre musical paru l’année dernière ( 2019) « ça vole » ( gratuit sur YouTube) de mon frère Tiken.

    Quoi Koïta le malien de Château Rouge en conquistador à Daoukro.
    À chacun sa lorgnette !!

  8. @Coigny

    Conséquence d’une précipitation pour répondre à l’article de FMB ou autre dispersion, je ne saurais le dire.

    Mais si tu as perçu dans mon article, une négation de la valeur artistique de YODE & SIRO et de leur parcours, c’est que je me suis vraiment mal fait comprendre.

    Ce n’est pas de leur faute bien entendu si de la quinzaine de titres produits sur l’album HÉRITAGE, FMB et d’autres commentateurs intéressés, ont focalisé leur attention sur le morceau le plus « politique ». Reléguant au second plan des compositions de pur souche Zouglou.

    Donc soyons clairs la-dessus. Yodé et son alter ego Siro restent des acteurs incontournables de l’espace musical ivoirien et des créateurs connus et reconnus qui nous combleront TOUJOURS.

    Mais dans cette période pré-électorale je trouve simplement leur composition incriminée TRES OPPORTUNISTE. C’est un choix qu’ils assumeront au regard de l’exploitation qui en sera faite et du cours de l’histoire de notre pays.

    Au demeurant les arguments développés et ressassés dans cette composition qui ne serait donc pas un médiocre plagiat d’une oeuvre de B LOCO (LE plagiat serait inconnu dans le Zouglou) ont leur réponse cinglante déjà entendue. Sauf pour les sourds. Mais ceux d’en face remettront toujours le couvert pour apporter la réplique appropriée là où il faut.

    Pas SEULEMENT ceux d’en face. Tous ceux qui disposent d’un minimum d’intelligence sauront faire la part de choses.

    Qu’ils soient nombreux ou pas sous nos tropiques, peu importe ! Le temps est un juge implacable.

    @Intelligencia Homme nous le démontre déjà. Suivons son argumentation.

    Celui qui viendra après ADO ne pourra pas faire de grandes entreprises car il devra faire aux services de la dette qui plomberont son programme de gouvernement et son projet politique. Et les bailleurs de fonds qui approuvent actuellement l’endettement du pays, élèveront de la voix pour lui faire rendre gorge !

    Ni plus ni moins !

    C’est aussi du déjà entendu. Après avoir justifié l’inaction économique des années antérieures à 2012 par la guerre et ses effets désastreux sur la trésorerie nationale, on prépare l’opinion à une éventuelle nouvelle inertie. Au cas oû par extraordinaire …..

    On comprend donc le sens de « Le pays est endetté. PAYEZ VOS CRÉDITS AVANT DE PARTIR… » dans le titre  » ON dit quoi » de Yode et Siro.

    Mais est il nécessaire que je rappelle la sentence des sages du monde : « Homo intelligendo fit omnia » (L’homme, en comprenant, devient toutes les choses) ?

    Ils auront bon dos de vite répliquer « Homo non intelligendo fit omnia » (l’homme, en ne comprenant RIEN AUX CHOSES, devient toutes les choses).

    Et puisque Tiken Jah inlassablement est sujet de rappel, reconnaissons au moins que sa critique acerbe contre les troisièmes mandats en Afrique, en dépit des débats constitutionnels, a fait oeuvre utile CHEZ NOUS !

    C’est cela l’opportunité qui devoie avant qu’il ne soit tard ! L’opportunisme par contre c’est de compiler les critiques entendues pendant dix ans pour en faire une actualité en fin de mandat !

    @Coigny c’est compliqué çà ?

    La Côte d’Ivoire est NOTRE héritage commun. Merci à Yodé et Siro de le rappeler.

  9. Quelques nominations sou Koudou (Liste non exhaustive)
    1) DG Agefop: KOudou Jeanette
    2) PCA SIR: Laurent Ottro ZIRIGNON
    3° Directeur DST: Caire Gisèle BLé
    4) DG ENS: PROF Tapé GOZE
    5) PCA CGRAE: Fagnid Djedjé
    6) DG Patrimoine de l’état: Théophile Gogui
    7) PCA BCC: Tapé DOH
    8) DG LONACI: Ernest Dally ZABO

    Arrêter de nous prendre pour des niais. On se connait en détail dans ce pays.
    Yodé et Siro ont le droit de chanter ce qu’ils veulent. Mais que l’on soit GOR-PD (association PDCI Daoukro / FPI Koudou), du FPI Affidé ou RHDP, nous devons savoir que cela nous concerne tous. Et nous serons là pour faire l’état des lieux pendant la campagne. Tic tac, tic tac, tic tac, l’horloge est de retour.

  10. @GOZO………….. Nous devrons plutôt chercher à EDUQUER les Ivoiriens en CESSANT de dire tout temps :  » les prédécesseurs ont fait les mêmes erreurs donc où est le problème si nous(au pouvoir) faisons les mêmes bêtises ???.. ». J’entends très souvent des suiveurs-aveugles-ignorants et stupides du RDR, vomir ces genres de mots. Ce n’est pas parce que les prédécesseurs de DRAMANE ont fait des nominations tribales que lui DRAMANE Ouattara qui est de surcroit le PLUS DIPLOME parmi les cinq(5), va lui aussi faire les mêmes BETISES. C’est IDIOT et STUPIDE quand j’entends ce genre de propos. Un Chef d’Etat qui a une cervelle très bien remplie d’intelligence et de gros diplômes(PhD) EVITERAIT les ERREURS de ses prédécesseurs… Malheureusement ce n’est pas le cas au niveau du RDR=rhdp….. Nous qui avons applaudi, ovationné et voté Allassane DRAMANE en 2010, nous nous rendons compte que DRAMANE nous avait trompé en portant la soutane de Emmanuel(alias Jesus Christ) alors que son corps physique+âme étaient plutôt ceux de Satan.

Laisser un commentaire