Côte-d’Ivoire: Avec la mort de Gon « c’est l’architecture politique du Rhdp qui s’effondre » (Biloa)

En Côte d’Ivoire, le décès d’Amadou Gon Coulibaly « c’est une architecture politique qui s’effondre »

Le décès soudain d’Amadou Gon Coulibaly crée un vide dans la classe politique ivoirienne. Pour la journaliste Marie-Roger Biloa, il était probable qu’il devienne le prochain président de la Côte d’Ivoire car le parti du président Ouattara avait les moyens de le faire élire. « C’est une architecture politique qui s’effondre. Tout le monde se demande ce qui va se passer« . La guerre des successeurs est relancée. La vidéo de TV5 sous ce lien. 

Le RHDP promet un candidat « de rassemblement », après le décès de Gon

Edwige FIENDE

Le Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP), parti au pouvoir en Côte d’Ivoire a promis jeudi « un choix de rassemblement, qui ne divise pas », après le décès mercredi du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, son candidat à la présidentielle d’octobre.

« Le RHDP doit gagner » et « le choix (du candidat) sera un choix de rassemblement, qui ne divise pas », a assuré le directeur exécutif du RHDP Adama Bictogo, face à la presse, en marge d’une réunion pour préparer les obsèques de M. Gon

publicité

« Tout est possible, si l’option, c’est que ce soit » Alassane Ouattara le candidat du RHDP « ou un autre, le parti se fera fort de le lui traduire », a poursuivi M. Bictogo pour qui « la dernière décision revient » au président de la formation.

Il a expliqué que le conseil politique se réunira « dans les jours qui viennent » et fera « part au président de la position du parti ».

Pour Adama Bictogo, « la perte de Amadou Gon est un recommencement pour le RHDP » qui « lui avait confié les clefs de son destin pour la prochaine élection ».

« Nous devons rester forts » car « le sens du devoir nous impose un candidat à la hauteur des attentes des ivoiriens », a affirmé M. Bictogo.

Le Premier ministre est décédé mercredi en début d’après-midi, à la suite d’un malaise, survenu lors d’un conseil des ministres.

Evacué en France début mai pour des problèmes cardiaques, il avait regagné jeudi en fin d’après-midi Abidjan, pour, selon ses propos, “reprendre (sa) place et continuer l’œuvre de développement de la Côte d’Ivoire’’.

Ses obsèques sont prévues la semaine prochaine selon son parti.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Commentaires facebook

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire