Une opposition trop bourgeoise en Côte-d’Ivoire (Dr Claude Koudou)

En Côte-d’Ivoire, c’est une alternative qu’il faut et non une alternance, Y en a MARRE ! (Dr Claude Koudou)

Mon point de vue : D’abord, commençons par dire qu’un parti politique n’est pas une secte ni une religion ni un club. En fait, on peut dépenser beaucoup d’énergie. Mais si la démarche n’obéit pas à une stratégie pertinente, cela se réduit inéluctablement à un brassage de vent.

Ensuite, il faut admettre que monsieur Ouattara est le pur produit de nos dénégations, de notre angélisme, de notre manque d’humilité et de nos inconséquences. Malgré cela, nous poursuivons dans des entêtements et la pensée unique là où il nous faut nous concerter pour notre avenir commun. Il faut également dire que ce pays nous appartient à nous tous.

Cela dit, on peut se demander si l’opposition est trop bourgeoise pour :

– Ne pas se saisir des aspirations du peuple ?
– Ne pas avoir tiré toutes les leçons de la crise postélectorale au point de se diviser dans des intrigues ?

Y en a marre ! Pourquoi atonie et aphonie là où une ligne claire est attendue ?
Des années durant, soit depuis 2002, nous luttons et travaillons à résister contre une vague de déstabilisations et de crises. Les acquis d’étapes de ce combat ne doivent donc pas être détournés et confisqués par quelques uns. En fait, quand on regarde faire, certains peuvent penser que nous sommes d’accord avec leurs pratiques.

Ensuite, il faut rappeler que Henri Konan Bédié a dirigé la Côte d’Ivoire. Il est parti par un coup d’État le 24 décembre 1999 ;
Laurent Gbagbo a dirigé ce pays. Il est parti par un coup d’État.

Et Alassane Dramane Ouattara est au pouvoir.

De chacune des trois gouvernances, les Ivoiriens et autres observateurs de la vie sociopolitique savent les réalités. Avec tout ce que le pays connaît depuis, et sous l’éclairage de la liberté d’expression que la proclamation du multipartisme a consacrée, est-ce qu’on peut expliquer aux Ivoiriens pourquoi la contradiction est vécue comme une insulte ; comme une offense ou comme de la défiance ? Il est intéressant de partager qu’en France, le Parti socialiste et les Républicains ont explosé parce que les responsables de ces partis refusaient de se remettre en question.

Y en a marre ! La construction d’un pays développé et moderne ne se fait pas sans la synthèse d’idées contradictoires

En âme et conscience, nous avons décidé de partager un idéal qui sous-tend le débat d’idées, la tolérance et le progrès. Sachant cela, il n’est pas convenable de subir des états d’âme et des effets d’émotion d’ayant-droits couronnés ou autoproclamés là où la moindre acceptation de la raison pourrait nous faire gagner. Quand on a lu le livre « la vérité et la justice » de Laurent Gbagbo et feu François Mattéi, on ne peut pas comprendre pourquoi ceux qui ont des idées novatrices et pertinentes à la mesure des enjeux sont ostracisés et diabolisés.

A l’évidence, dans aucun pays du monde, il n’y a eu de développement avec des pratiques archaïques et des idées totalement dépassées qui cultivent l’en-soi.

Par ailleurs, dans l’Etat actuel des institutions et organes électoraux, comment Bédié et Gbagbo gagneront-ils une élection présidentielle ? Le penser n’est pas une offense. EN tout cas, ce peut être tout sauf de la naïveté. C’est aussi une considération qu’il faut également entendre dans le cadre du débat contradictoire. Puisque sans remonter trop loin dans le passé et tout près de nous, les élections municipales ont encore montré que devant le violent Ouattara, personne ne gagnera l’élection suprême si ce n’est que le candidat du pouvoir soit déclaré vainqueur. Alors qu’arithmétiquement, ce pouvoir ne peut pas gagner l’élection présidentielle dans ce pays. Il est à fait judicieux de comprendre que pour que la Côte d’Ivoire se relève, il faut que dans un vaste mouvement de rassemblement, il y ait un partage de rôles. Il s’agit d’établir des passerelles et commettre des experts dont les réflexions prospectives peuvent bâtir les jalons d’un rapport de forces.

Y en a marre ! Pourquoi l’on veut que par solidarité, on avale des incohérences dont on voit qu’elles s’apprêtent encore à nous conduire dans le mur ?

On nous dit à chaque fois : « l’opposition sait ce qu’elle fait … »

Alors qu’il n’y a aucun signal qui le montre. De notre point de vue, Laurent Gbagbo se bat là où il est avec les moyens dont il dispose. Les autres acteurs doivent jouer leur rôle plutôt que d’attendre la magnanimité de Dieu là où nous ne nous aidons pas nous-mêmes. La seule chose qui vaille aujourd’hui, c’est que tous les Ivoiriens se rassemblent pour mettre fin à ce pouvoir qui veut tout pour un clan et rien pour les Ivoiriens. Et des recettes existent qui ne sont ni violentes ni anticonstitutionnelles.

C’est donc de tout ce qui précède que nous pensons que c’est une alternative qui mettra fin à des pratiques égoïstes pour bâtir une Côte d’Ivoire pour le peuple. La jeunesse a besoin d’une espérance. Elle ne peut s’accrocher indéfiniment à des incantations et à des slogans.

Y en a marre ! Enfin, il faut retenir que la force de la conviction nous inspire souvent des idées justes. Prenons-nous en charge et balayons la peur. C’est mon point de vue.

Dr Claude Koudou

Commentaires facebook

Author: La Rédaction

5 commentaires sur “Une opposition trop bourgeoise en Côte-d’Ivoire (Dr Claude Koudou)

  1. krrrr krrrr krrrr …

    Je vous présente @Claude-Koudou-toutou alias @ducon-kala … pardon … @dabakala.

    « Y en a marre ! … Y en a marre ! … Y en a marre ! … Y en a marre ! … Y en a marre ! ….  »

    Il a aujourd’hui marre de sa boule de cristal qui prédisait la chute de Ouattara et un match retour sanglant en 2020 contre le régime des dozos puants en lêkê avec calibre 12. Le temps semble avoir son effet sur ce mi-cancre bhété.

    krrrr krrrr krrrr …

    Incroyabloooooo……
    Hiyyyyyoooooooo 

    té ande (« The End » en bhété)

  2. Oups … relu en corner …

    Lire : Le temps semble avoir fait son effet sur ce mi-cancre bhété.

  3. Voici l’image et le portrait réel de @Claude-Koudou-toutou alias @dabakala :

    « Chers compatriotes ivoiriens de la DIASPORA,
    Chers camarades de la gauche ivoirienne en Côte-d’Ivoire,
    Chers amis de la Côte-d’Ivoire,
    Chers camarades panafricains,
    Chers supporters du Président Laurent Gbagbo,
    Les Justiciers de la Résistance (J.R.) que nous sommes, avons décidé de mettre désormais à nu tous les agissements des malhonnêtes, qui de par leurs actes, mettent à mal la lutte que nous menons pour la libération totale de la Côte- d’Ivoire en particulier, et de l’Afrique toute entière de manière générale.
    Aujourd’hui, nous voulons dans cette tribune, dénoncer avec véhémence le camarade Koudou Claude qui est passé maitre dans l’art d’escroquer les compatriotes ivoiriens au nom de la lutte.
    En ettet, souvenez- vous qu’après l’enlèvement du Président Laurent Gbagbo, Mr. Koudou Claude, l’escroc, avait lancé une campagne de collecte de fond afin d’ouvrir un compte en banque, pour le paiement des frais honoraires des avocats de celui- ci.
    Les sommes d’argent collectées allaient de 50 à 500 euros par personne. Et ces collectes se faisaient chaque semaine, le plus souvent à la rue des Carmes à Paris et quelques fois dans des salles de spectacles qu’il louait pour l’occasion en Iles ou en province de France. Ces escroqueries déguisées en collectes de fonds ont duré au moins 8 mois.
    Vous pouvez donc aisément imaginer avec quelle facilité Mr. Koudou Claude a ainsi volé des milliers d’euros aux résistants.
    Ce n’est que lorsque des voix se sont élevées pour critiquer ces agissements de Koudou Claude et que des journaux ivoiriens en ont fait écho, que ce dernier a arrêté son arnaque, du moins son vol.
    Or comme vous le savez tous, c’est la CPI qui, ayant constaté après investigation, la “pauvreté” du Président Laurent Gbagbo, a décidé de financer son conseil.
    Malheureusement, personne n’a eu l’audace de demander à Koudou Claude de rendre des comptes à ce jour, ou même de le traduire en justice pour escroquerie.
    Mais ce n’est que partie remise.
    Qu’a-t-il donc bien pu faire de ces milliers d’euros?
    Koudou Claude fait croire qu’il s’est rendu à 2 reprises au Ghana pour y mener des actions humanitaires avec l’argent collecté à des refugiés ivoiriens.
    Or selon des témoignages de camarades de bonne foi vivant dans ce pays, que nous avons constatés, il s’avère que les 2 voyages effectué par Mr. Koudou Claude au Ghana étaient des séjours touristiques luxueux faits à titre personnel pour “se la couler douce” (hôtels-restaurants, femmes et voitures de luxe).
    Toujours est-il que la collecte de fonds n’était pas dédiée à des œuvres caritatives, aussi nobles soient elles, mais plutôt à payer les avocats du Président Laurent Gbagbo.
    vu que la CPI a pris en charge les finances du conseil de celui-ci, le bon sens aurait voulu que le camarade Koudou Claude ne prenne pas unilatéralement la décision de l’utilisation des fonds collectés.
    Certaines personnes de bonne volonté, dont nous tairons volontiers les noms à leur demande, ayant découvert l’arnaque de Koudou Claude, lui ont réclamé la restitution de leur argent. Ces dizaines de personnes ont pour la plupart cotisé chacune 500 euros en moyenne.
    Mais comme il fallait si attendre, Mr. Koudou Claude, toujours arrogant et vociférateur, les a bonnement tournés en bourrique.
    Un bon escroc étant évidemment un bon menteur, Mr. Koudou Claude ne déroge pas à la règle.
    Ainsi donc en plus d’être un escroc professionnel, Koudou Claude est également un gros menteur: pour preuve il se vante à tout bout de champs d’être plusieurs fois allé rendre visite au président Laurent Gbagbo à la Haye. Cela s’est avéré faux après nos investigations.
    C’est d’ailleurs ses mensonges, son autoritarisme et ses manières douteuses d’agir qui ont poussé certains conseillers du Président Laurent Gbagbo à prendre leur distance de lui, dont nous tairons les noms.
    Ce menteur- orgueilleux, s’arrogeant le titre d’intellectuel dans les milieux africains de la diaspora, humiliant les uns et les autres dans les réunions de par son arrogance verbale et son manque de respect, hautain par-dessus bord et mesquin- veut s’autoproclamer, à travers des manigances malhonnêtes qui lui sied bien, président de la diaspora afin de mieux étancher sa soif de populiste avide de pouvoir et d’argent.
    Aujourd’hui, pour parvenir à ses fins, Koudou Claude veut utiliser le canal de certaines personnalités discrètes le connaissant peu et proches du Président Laurent Gbagbo pour se refaire une place au soleil, afin d’escroquer encore les ivoiriens.
    En effet, tenez- vous bien, à la réunion du 15 mars 2013, dans le cadre des états généraux qu’ il hurle sur tous les toits de vouloir organiser le 30 avril 2013, KOUDOU CLAUDE demande une cotisation de 50 Euros par personne.
    Pour quoi faire??? Aucune réponse claire par rapport au devis.
    Hors selon nos sources se rapportant à la tenue de ces états généraux, une grande partie du budget est financée par ces mêmes personnalités proches du Président Laurent Gbagbo qui ne savent rien de l’aspect financier de ces réunions tenues par Koudou Claude.
    Pendant qu’il est encore temps, nous pensons que ces états généraux seront pour les résistants grugés, l’occasion de lui demander de leur rendre compte de la collecte de fonds dédiés au paiement des avocats du Président Laurent Gbagbo et du compte bancaire ouvert à cet effet (dates des différents dépôts et retraits par rapport à quoi? etc…).
    Pour terminer, nous attirons votre attention sur les arnaqueurs de la résistance, sans scrupule, qui ne manquent pas d’imaginations et qui usent abusivement de votre bonne volonté pour vous extorquer de l’argent.
    Le cas de Koudou Claude que nous venons de mettre à nu devrait vous tenir en éveil.
    A bon entendeur, salut!
    La lutte continue »

    krrrr krrrr krrrr …

    Incroyabloooooo……
    Hiyyyyyoooooooo

    té ande (« The End » en bhété)

  4. « Ensuite, il faut rappeler que Henri Konan Bédié a dirigé la Côte d’Ivoire. Il est parti par un coup d’État le 24 décembre 1999 ;
    Laurent Gbagbo a dirigé ce pays. Il est parti par un coup d’État.

    Et Alassane Dramane Ouattara est au pouvoir ».

    Clairement, toi qui prétend être un démocrate, tu sollicites voir tu recommandes, un coup d’état contre le PRADO. C’est facile de le dire en parole, mais très difficile en acte. Il est temps que toi même tu te rendes à Abidjan, porter le maillot de capitaine de ce coup d’état. Y en a marre de toi même, petit poltron qui est à plus de 6000 km d’Abidjan avec la seconde télécommande de coup d’état. Il te faut des piles de longue portée pour actionner ta télécommande ou bien?

  5. Looool tipadipa sawadogo…tu vas me tuer ….
    Un jour tu vas faire je vais accidenter gba-ha du dioula tchè là…
    Quand je lis tes posts je dja en même temps …

    Laisse Claude toutou alias @dabaducon alias @rantanaplan ou dabakala

    Depuis 2010 elle chante …elle en a sans doute marre de chanter …qu’elle rentre ici à gbatanikro à la gare de gba-ha …nos tenues puantes de dozo et nos lêkê sont là …tout est prêt ..c’est top de match retour là on attend ..tout le reste c’est Hoba hoba…

    Ko ce pays est à nous tous ….ko pour un clan et rien pour les ivoiriens ..or donc le clan là ce ne sont pas des ivoiriens …@ranatanplan n’a toujours pas compris ce qui s’est passé en Côte d’Ivoire apparemment..ko Gbagbo est parti par coup d’état…looool …oui puisqu’il avait gagné en annulant tout le nord et une partie du centre ….au candidat RHDP de comprendre qu’il faut juste annuler les régions où BEDIE sera en tête et garder ceux où le RHDP a de l’avance et hop le conseil constitutionnel proclame le vainqueur…quand les GORS vont dire hold-up c’est là on va leur demander si c’est foutaise ..or donc …dont acte

    Mantape ouédraogo du Château Rouge….

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.