Candidature RHDP en Côte d’Ivoire: «Ouattara est la solution aujourd’hui», selon Bictogo

Sur RFI ce lundi matin 20 juillet, Adama Bictogo, le directeur exécutif du RHDP, le parti du chef de l’État ivoirien, se prononce on ne peut plus clairement en faveur d’une nouvelle candidature d’Alassane Ouattara en vue de la présidentielle dont le premier tour a été fixé au 31 octobre.

Il écarte au passage d’autres candidatures éventuelles et promet une réponse officielle dans les jours qui viennent. Adama Bictogo répond aux questions de Carine Frenk.

Ecoutez Bictogo sur RFI en cliquant ici

Commentaires facebook

Author: La Rédaction

4 commentaires sur “Candidature RHDP en Côte d’Ivoire: «Ouattara est la solution aujourd’hui», selon Bictogo

  1. Le RDR=rhdp est devenu unijambiste. Que deviendrait le RDR=rhdp si le seul pied qui leur reste, DRAMANE « tombe » brutalement lui aussi comme Gon Coulibaly ????>… Vous n’êtes rien et vous faites la GRANDE gueule.

  2. Quand j’étais gosse, une expression était en vogue, issue du Malinké : « Thôgô Gnini ». Je ne sais comment cela est advenu, mais cette expression est tombée en désuétude, remplacée aujourd’hui dans le parler Ivoirien par le mot « Kpapkato » dont j’ignore l’origine. Merci au sachant qui pourrait m’éclairer à ce sujet. Une fois cet éclairage obtenu, peut-être pourrons-nous plus précisément classer le sieur Adama Bictogo dans l’une ou l’autre des 2 catégories ?

  3. À voir toutes les agitations et la fébrilité de M. Bictogo et compagnie, je suis convaincu qu’ils savent plus ou moins celui que M. Ouattara désignera comme candidat et qu’il fera entériner par les instances du rhdp. Et c’est de ce dernier qu’ils ne veulent pas en réalité sinon leur vrai problème n’est pas tant que M. Ouattara soit le seul homme de la situation. Sinon avec toutes les péripéties qu’il y’a eu autour de l’état de santé du défunt Premier Ministre jusqu’à son décès certainement que le Pr avait déjà envisagé un plan B même un plan C.
    Par ailleurs, ils savent aussi que si le Pr portait son choix sur un autre candidat, ce dernier sera forcément adoubé par la base parce qu’ils ont été témoin de la transformation que M. Ouattara a opéré avec feu AGC en « la présidentiabilité » de qui très peu parmi ses partisans croyaient. Pour moi, le Pr doit se départir de ces griots et rester ferme sur sa décision de mars dernier devant le congrès. Il en sortirait grandi et la Côte d’Ivoire avec lui. Même s’il s’avère qu’il peut être candidat, au Conseil Constitutionnel d’en juger, qu’il se retire et laisse ces prédateurs à leur propre sort. Ils veulent à l’instar de leurs adversaires du PDCI gérer le pouvoir par procuration en se cachant derrière ces seniors pour donner libre cours à leur sale besogne. En maintenant donc sa décision de mars dernier, le Pr épargnerait à notre pays des tensions inutiles dont les conséquences pourraient être désastreuses par ces temps de crise sanitaire et de terrorisme.
    Pour finir que le Pr se souvienne que tous les suiveurs de ses prédécesseurs ont pris la poudre d’escampette quand les temps ont tangué. Tous ceux qui vociféraient en 2011 qu’avant d’atteindre le Pr Gbagbo, les rebelles marcheraient sur leur corps avaient quitté le pays pour la plus part le 30 mars 2011. Et ces paroles d’une des chansons de Alpha Blondy doivent sonner dans sa tête au moment de prendre sa décision « vive le Président » « abats le Président oh bè bé bôla môgô kélé né dah »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.