La réunion houleuse du Rhdp à l’Assemblée nationale de Côte-d’Ivoire contée

Le mardi 21 Juillet 2020 à l’Assemblée nationale de 16 heures à 21 heures s’est tenue une réunion du Groupe parlementaire RHDP.

De l’avis de tous les Participants, elle a été très houleuse.

En effet deux grands blocs se sont affrontés au sein de l’hémicycle. On lisait la peur, la nervosité et la panique sur les différents visages. De nombreuses invectives ont été entendues ici et là. En tout cas l’atmosphère n’était pas du tout joyeuse.

Composé pour la plupart des caciques du RDR, le premier bloc a estimé que la Candidature de Ouattara était la seule et unique solution pour la conservation du Pouvoir dans 3 mois. En dehors d’elle, ni #Hamed #Bakayoko encore moins Patrick Achi, ne peuvent conduire le RHDP à la victoire finale. Cela dit, même si elle est anti Constitutionnelle, ils estiment qu’il la faut par tous les moyens. Ils ont dit: « Si Ouattara n’est pas Candidat, c’est nous tous qui subiront la prison ou l’exil.
Le RHDP disparaîtra au lendemain de nôtre défaite. Laissez affaire de Loi là et imposons nous car nous avons l’Armée Ivoirienne de notre côté. »

Quant au second bloc, tenu par des Députés issus du #PDCI, #UDPCI, #AGIR POUR LE PEUPLE et des modérés du RDR, il a argumenté autour de l’inéligibilité de Ouattara car disent ils c’est devant tous les Députés de la présente Législature que le Ministre de la Justice, #SansanKambile avait déclaré que la Constitution ne donnait aucun droit à Ouattara de briguer un 3e Mandat.


Plus loin, ils signalerons que la remise en cause de la parole de Ouattara devant le Congrès serait une haute trahison qui pourrait conduire à sa destitution par l’Armée Ivoirienne. Enfin, ils ont relevé la fragilité actuelle du Régime au point de se mettre à dos toute la Communauté internationale dont la #France et les #USA qui sont farouchement opposés au 3e Mandat.

« Que voulons nous au juste que les Ivoiriens et le monde retiennent de nous ? Des Hommes sans parole et sans honneur ? Des Hors la Loi ? Tirons les leçons du passé car si nous insistons sur cette Candidature on risque de tomber avant le 31 Octobre 2020.

Réfléchissons bien et ne commettons pas les erreurs qui nous seront très fatales ! »

Vraiment les positions ont été tellement tranchées que des Députés ont dû quitter la salle avant que l’Honorable Diawara ne fasse lever la séance.

De ce qu’on a pu retenir de cette rencontre c’est que le #RHDP est désormais et réellement divisé autour de la Candidature de Ouattara.Le mythe est entrain de tomber. On n’avait jamais vu des habituels Silencieux du Parlement asséner ouvertement leurs vérités aux Thureferaires.

La balle est désormais dans le camp de l’Opposition, de la Société civile qui doivent donner de la voix afin de protéger l’acquis démocratique de Juillet 2000 du refus du 3e Mandat en Côte d’Ivoire.

SOURCE : VOXPOPULI

Author: La Rédaction