« Avec ou sans passeport Gbagbo sait très bien qu’il ne peut pas rentrer en Côte-d’Ivoire ! »

Francis Levert, spécialiste de la politique africaine et des questions de droits internationales, assomme Laurent Gbagbo.

À propos de la demande de passeport de l’ancien président, pour rentrer dans son pays, Levert répond sans détours et clos le débat !

« Il sait très bien, qu’il ne peut pas rentrer en Côte-d’Ivoire ! Même si le président Ouattara, lui donne un passeport diplomatique ivoirien. Il fait ça, juste pour affaiblir Affi N’guessan, le président du parti fpi.

C’est clair, et stipuler à l’alinéa 2 de la décision de la cour le concernant, qu’il ne peut pas rendre dans un pays sans la permission de la CPI auparavant ! Ensuite, il ne peut pas aller dans les pays qui refusent de collaborer avec la cour ! Donc c’est clair et nette ! Puisque depuis plus deux ans que la cour demande le transfèrement de Simone Gbagbo et Dogbo Blé, à travers un mandat d’arrêt signifié au gouvernement ivoirien, qui refuse de donner une suite favorable à cette requête ! Comment pensez-vous, sincèrement que la cour va permettre que Laurent Gbagbo dont le procès n’est pas terminé, aille dans un pays, même si son pays, ou les autorités ont clairement signifié qu’ils ne livreront plus personne a la CPI.

La Cour n’acceptera jamais de donner cette autorisation à Laurent Gbagbo !

C’est juste de la communication, pour se rendre important dans un processus qui le dépasse. La seule manière pour lui de rentrer, il faut demander aux autorités ivoiriennes de collaborer avec la cour ! Et de ce cas, il demande de facto que l’état de Côte-d’Ivoire transfère Simone et Dogbo blé, et comme ça, la cour lui permettra de rentrer sans problème dans son pays. Et je vous rappelle que c’est Laurent Gbagbo qui a été le premier président ivoirien à prendre contact avec la cour pénale, 14 avril 2003, pour demander que la CPI viennent enquêter en Côte-d’Ivoire…”

Donc le débat est clos ! C’est à cause de Affi qu’il fait tout ça !

Commentaires facebook

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire