En Côte d’Ivoire le gouvernement menace les « instigateurs » des manifs de « poursuites en justice »

Serge Alain KOFFI

Le gouvernement ivoirien a assuré jeudi soir que “les instigateurs et acteurs’’ des manifestations à Abidjan et à l’intérieur du pays contre la candidature du chef de l’Etat Alassane Ouattara à la présidentielle d’octobre, “répondront de leurs actes devant la justice’’, dans un communiqué.

“ Le gouvernement s’engage à agir avec la plus grande fermeté et à ne pas tolérer aucune entrave à la quiétude des Ivoiriens (et) informe les populations que les instigateurs de ces troubles et leurs acteurs répondront de leurs actes devant la justice’’, a indiqué le gouvernement, dans un communiqué du ministre de la Sécurité et de la protection civile Vagondo Diomandé, lu à la télévision publique (RTI).

En dépit des violences enregistrées dans certaines villes, “le gouvernement tient à rassurer les Ivoiriens quant à sa détermination de ne pas laisser s’installer le désordre’’

Prenant “à témoin la communauté nationale et internationale’’, le gouvernement dénonce “le caractère illicite et violent de ces manifestations’’ qui ont officiellement fait trois morts, selon un bilan de la police nationale.


Depuis quelques jours et à l’appel de quelques organisations de la société civile, des partisans de l’opposition manifestent dans plusieurs villes du pays pour protester contre la décision de M. Ouattara de briguer un troisième mandat.

Mercredi et jeudi, ces manifestations se font amplifiées et ont été particulièrement violentes dans certaines villes, notamment à Ferkessédougou (nord), Daoukro (centre), Daloa (centre-ouest), Oumé (centre-ouest) et Bonoua (sud) ;

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire