Mali: Un coup d’état est un coup d’état !

Impressions après un coup d’État que l’on veut faire passer pour une démission

Un coup d’Etat
est un coup d’Etat !

Une démission par contrainte et la force des armes, ne saurait être actée !

Personne ne devrait en prendre acte, sinon ce sera la nouvelle mode de règlement des contentieux politiques, au lieu de dialogue permanent.

D’ailleurs moi,
je n’étais pas Zimbabwéen…

J’avais dénoncé ce qui s’était passé à l’égard du Vieux , malgré la longévité et les dérives qu’on pouvait lui reprocher …

Aujourd’hui, le souci c’est que cette affaire ne va pas résoudre les problèmes du Mali de façon définitive, jusqu’au prochain coup d’Etat de ce genre.

Car c’est un cycle ,
c’est une habitude désormais ! Chaque fois que c’est coincé, un coup d’État et puis on avance ! Belle trouvaille non ?

C’est comme la planche à billets pour certains économistes et pays. Quand ça ne va pas, on fabrique la monnaie.
On ne cherche pas autre solution !

Au lieu de voir d’autres mesures ….possibles …!

Au passage, j’ai l’impression que le Président IBK en dénonçant les manifestations et la rue qui peuvent conduire au pire selon lui , se paie un peu l’opposition, et Dicko.

Comme pour leur dire, : « oui je pars mais voilà c’est votre faute, et c’est bien fait pour vous. On verra la suite ».

publicité

Malgré le choc et le sentiment de l’abdication devant la force des armes pour éviter le chaos de son fait, en jouant sa part à cet instant précis, IBK n’est pas dans une posture de renoncement absolu, même s’il n’est pas un homme libre!

IBK paraît apaisé, lorsqu’il dit qu’il part sans haine contre quiconque !

Les militaires semblent lui avoir donné l’occasion de mettre un peu ses propres mots dans la déclaration, de ne pas s’auto flageller, pour se donner eux-mêmes un visage humain…, même si leur posture reste toujours hideuse….Une situation qui peut toujours nourrir la théorie du complot , de l’auto coup d’Etat, pour empêcher les vraies forces souveraines de prendre le pouvoir …..

La suite est attendue , notamment les procès sur les questions de gouvernance.

Karim Wade, au Sénégal, avait été jugé dans des conditions contestables.

Au Mali, on sera attentif à suive les preuves de la gabegie relative aux enfants et famille IBK.

En Côte d’Ivoire , Laurent Gbagbo a été victime de ces allégations de mauvaise gouvernance des finances et ressources du pays ( en dehors du combat politique), Henri Konan Bédié en a été également victime.

Après, malgré des audits il a été difficile de trouver des preuves
de gouvernance non conforme.

Les gouvernants, en dépit des apparences , savent qu’ils peuvent rendre compte un jour, ils font donc attention à des abus !

Dieu protège le Mali !

WA

Commentaires facebook

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire