Manifs Côte-d’Ivoire: Couvre-feu à Bonoua après une nouvelle journée de violences

Serge Alain KOFFI

Le préfet de Bonoua (sud-est ivoirien) a annoncé vendredi l’instauration d’un couvre-feu dans la ville après de nouvelles violences qui ont émaillé une marche de protestation de partisans de l’opposition contre la décision du chef de l’Etat Alassane Ouattara de briguer un troisième mandat lors de la présidentielle d’octobre, dans un arrêté.

“Suite aux troubles graves de l’ordre public en cours dans la sous-préfecture de Bonoua, il est institué un couvre-feu de 20 heures à 5 heures du matin, à compter du vendredi 21 août 2020 au jeudi 27 août 2020 inclus’’, a écrit le préfet Magloire Coulibaly, dans un arrêté.

Le texte précise que “cette mesure peut être reconduite en cas de besoin’’.

Depuis quelques jours, à l’appel de quelques organisations de la société civile et de responsables politiques, des partisans de l’opposition manifestent dans plusieurs villes du pays pour protester contre la décision de M. Ouattara de briguer un troisième mandat.


A Bonoua, fief de l’ex-première Dame Simone Gbagbo, les manifestations du jour ont fait d’importants dégâts matériels.

Le 13 août, elles avaient déjà dégénéré après la mort d’un jeune de 18 ans, tué lors des heurts avec les forces de l’ordre.

Le commissaire de police de la ville avait échappé de justesse à un lynchage par une foule en furie.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire