Côte-d’Ivoire: Le calme de retour à Divo après les violences intercommunautaires (préfet)

« L’essentiel c’est que la paix revienne »

Anselme BLAGNON

Amedé Kouakou Koffi, le maire de Divo, a estimé dimanche que l’essentiel, c’est que la paix revienne dans la ville où au moins deux personnes ont perdu la vie dans des violences intercommunautaires après des manifestations contre la candidature du président ivoirien Alassane Ouattara à un troisième mandat.

« Ce qui est essentiel, c’est de préserver notre ville. Tous les autres problèmes peuvent être analysés. L’essentiel, c’est que la paix revienne à Divo », a dit M Kouakou, à la télévision nationale.

Dans la localité située à 186,2 Km d’Abidjan, des altercations sont survenues de vendredi à samedi entre des jeunes autochtones didas et des allogènes malinkés.

Au moins deux personnes sont mortes dans ces affrontements et 32 autres blessées, après ces heurts.

Le calme est revenu dans la ville, a assuré le préfet Assoman Kouakou.

Depuis l’annonce, le 06 août, de la candidature de Alassane Ouattara, les leaders de l’opposition ont exprimé leur vive protestation contre cette décision jugée « inconstitutionnelle » et des manifestations de contestation (parfois muées en affrontements intercommunautaires) ont éclaté dans diverses localités du pays, faisant officiellement six morts, 173 blessés, environ 1.500 déplacés internes et 69 interpellés.

« On a une seule ville qui est Divo, on en a pas deux », a poursuivi le maire, ajoutant : « Nous avons tous l’obligation de travailler ensemble pour préserver cette ville et cette région ».

ABL

Le calme est revenu à Divo après les violences inter-communautaires, selon le préfet de la ville

Anselme BLAGNON


Le calme est revenu à Divo (Centre-ouest), où deux personnes ont perdu la vie dans des violences intercommunautaires après des manifestations contre la candidature du président ivoirien Alassane Ouattara à un troisième mandat, a annoncé le préfet Assoman Kouakou, évoquant « 32 blessés », à la télévision nationale.

« Il y a une accalmie. Le calme a été consolidé », a dit M. Kouakou, précisant que 32 blessés ont été dénombrés, selon le dernier point du directeur du Centre hospitalier régional (CHR).

Des 32 blessés, il y en a qui ont été « libérés » parce qu’ils présentaient des blessures légères, a poursuivi le préfet, soutenant que « deux ou trois » a dû être « évacués ».

Dans la localité située à 186,2 Km d’Abidjan, des altercations sont survenues de vendredi à samedi entre des jeunes autochtones didas et des allogènes malinkés.

Au moins deux personnes sont mortes dans ces affrontements et 32 autres blessées, après ces heurts.

Depuis l’annonce, le 06 août, de la candidature de Alassane Ouattara, les leaders de l’opposition ont exprimé leur vive protestation contre cette décision jugée « inconstitutionnelle » et des manifestations de contestation (parfois muées en affrontements intercommunautaires) ont éclaté dans diverses localités du pays, faisant officiellement six morts, 173 blessés, environ 1.500 déplacés internes et 69 interpellés.

ABL

Author: La Rédaction

2 commentaires sur “Côte-d’Ivoire: Le calme de retour à Divo après les violences intercommunautaires (préfet)

  1. « Je suis candidat pour garantir la paix, la stabilité et la sécurité ». Bah ça comment bien, si c’est là, ce à quoi nous aurons droit pour les 10 prochaines années. Si la « Solution » devient LE PROBLÈME, combien pariez-vous que « la paix » devienne LA GUERRE. Mon ami, il est encore temps de te retirer, dignement et de façon responsable, parce que ça ne passera pas.
    ___________________________________________
    La méchanceté ne saurait être un programme de gouvernement. Adieu RHDP !

  2. Loool

    Ko ça ne passera pas …trop comique coignystradamus…supposons…Ado est renversé..qui est président ? Un membre du FPI ? FPI = Front patriotique ivoirien
    Front créé à l’Aitaci en 2000 par Koudou Laurent et l’autre Laurent ( dona fologo) pour dénoncer les « étrangers » qui avaient des CNI ivoiriennes ( oui déjà) et empêcher d’aller aux élections de 2000 dans ces conditions…
    Ça ne passera pas non plus ….donc on fait comment ? C’est pas mieux on va commencer ? Comme dit petit Lasso…

    Té ande

Laisser un commentaire