Côte-d’Ivoire: Simone Gbagbo appelle à  »refuser de légitimer cette parodie d’élection »

L’ex première dame Simone Ehivet Gbagbo a animé pour la première fois une conférence de presse pour donner sa position de deuxième vice-présidente du Fpi de Gbagbo. Simone Gbagbo s’est montrée sceptique quant au déroulement du processus électoral en Côte d’Ivoire. A la différence du groupement politique Eds qui entend déposer la candidature de Gbagbo en dépit de l’ostracisme qui le frappe, Simone Gbagbo a prêché pour un blackout sans prononcer le mot boycott. Morceau choisi :

 »Refusons de légitimer cette parodie d’élection avec cette liste électorale non auditée , cette Commission électorale non consensuelle et partisane, ce Conseil constitutionnel dont la composition n’augure rien de bon. Organisées en l’état, ces élections seront loin d’être justes , équitables et transparentes. Nous ne voulons pas de semblant d’élection présidentielle. Cette élection-ci est pipée d’avance », a-t-elle pris position. Puis Mme Gbagbo d’ajouter que ce qui est en jeu, c’est l’intégrité de notre nation, c’est notre sécurité à l’intérieur de nos frontières.


L’ex première dame qui bénéficie d’une amnistie base sa position sur les mauvaises conditions de l’organisation du scrutin annoncé pour le 31 octobre. Elle décrit et décrie un climat délétère marqué par de nombreux manquements de la commission électorale elle même sujette à plusieurs critiques de l’opposition et d’une partie de la société civile. Entre autres griefs, la Wonder woman soulève les mêmes insuffisances que le Pdci avait déjà relevées. A savoir, les radiations contre-performantes, l’audit non réalisé de la liste électorale…

SD à Abidjan
sdebailly@yahoo.fr

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire