Après son appel au boycott, Soro prévoit déposer sa candidature lundi, depuis son exil

Serge Alain KOFFI

En dépit de sa radiation de la liste électorale, l’ancien président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, Guillaume Soro, en exil en France, prévoit déposer lundi à la Commission électorale indépendante (CEI) à Abidjan, son dossier de candidature à l’élection présidentielle, ont annoncé vendredi ses services, dans un communiqué.

“En accord avec la Commission Electorale Indépendante, il a été convenu du dépôt de son dossier candidature, le lundi 31 août 2020 à 13 heures GMT. Les partis politiques et tous les mouvements alliés sont invités à prendre part à cette activité’’, a écrit Générations et Peuples Solidaires (GPS), le mouvement politique de M. Soro, dans le communiqué.

GPS précise que le dossier a été monté “en dépit des entraves artificiellement posées contre (la) candidature’’ de l’ex-président de l’Assemblée nationale, investi pour ce scrutin par des partis et mouvements politiques qui lui sont proches, notamment le Mouvement pour la promotion des Valeurs Nouvelles en Côte d’Ivoire (MVCI), le Rassemblement pour la Côte d’Ivoire (RACI), l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) et l’Union Des Soroistes (UDS).


Ancien premier ministre, M. Soro, avait été condamné fin avril par la justice ivoirienne à vingt ans de prison pour “recel de détournement de deniers publics’’ et fait l’objet d’une procédure pour “tentative d’insurrection’’.

Les autorités ivoiriennes expliquent que son nom a été radié de la liste électorale en raison de cette condamnation par contumace à Abidjan, assortie d’une déchéance de ses droits civils et politiques.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire