Qui veut assassiner le constitutionnaliste Martin Bléou en Côte-d’Ivoire ?

Serge Alain KOFFI

Le Constitutionnaliste universitaire ivoirien Martin Bléou, Professeur agrégé de droit public et science politique, membre du Bureau politique du PDCI-RDA de Bédié, a indiqué vendredi qu’il fait l’objet de menaces de mort après ses critiques contre la candidature du chef de l’État Alassane Ouattara, à un nouveau mandat, lors de la présidentielle d’octobre.

“Il me revient, de façon récurrente et convergente, de plusieurs sources, que la décision a été prise de m’éliminer physiquement, soit par empoisonnement, soit en provoquant un accident de la circulation, soit encore à l’arme à feu’’, a écrit M. Bléou, dans une “adresse à la communauté nationale et internationale’’, publiée sur les réseaux sociaux.

“Les raisons invoquées au soutien d’un tel projet tiennent au fait que j’ai osé restituer la vérité du droit relativement à la question de la limitation du nombre de mandats présidentiels’’, a-t-il expliqué.


Contacté par Alerte Info, il a indiqué que “certaines personnes (l)’ont conseillé de quitter le pays’’ pour fuir le danger et qu’il n’avait pas pour l’instant porté plainte.

Dans un communiqué, le 14 août, l’ancien ministre de la Sécurité avait soutenu qu’ »au regard du droit », M. Ouattara, candidat pour un troisième mandat, « n’est pas éligible » à la présidentielle d’octobre.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire