Rose-Marie Guiraud inhumée

La chorégraphe et danseuse émérite, Marie Rose Guiraud, repose depuis le 28 aout 2020, au cimetière municipal de Williamsvile (Adjamé) où elle a été inhumée après un ultime détour au domicile familial à la Riviera Palmeraie.

La levée de corps a eu lieu dans la matinée à la salle Félix Houphouët Boigny d’Ivoire Sépulture (Ivosep), à Treichville. Membres du gouvernement, parents, amis, connaissances et acteurs culturels sont venus nombreux rendre un dernier hommage à l’illustre disparue. Après un moment de recueillement chargé d’émotion, Marie Rose Guiraud a reçu les honneurs militaires dus à son rang sur le parvis de la salle Félix Houphouët-Boigny.

Après cet hommage, Emett Mac Donald, son époux s’est vu symboliquement remettre le drapeau ivoirien. Marque de la reconnaissance de la patrie à l’importante œuvre culturelle de Marie Rose Guiraud. «Nous savons tous ce que Marie Rose Guiraud a apporté à la Côte d’Ivoire aussi bien au niveau national qu’international. C’est une philanthrope. Elle a, à travers ses œuvres, hissé le drapeau ivoirien dans le monde. Elle laisse un grand héritage à la Côte d’Ivoire, en l’occurrence, sa compagnie de danse Les Guirivoires qui, nous l’espérons, continuera de perpétuer son œuvre», a déclaré la ministre de la Culture et de la francophonie, Raymonde Goudou Coffie.

publicité

Pour sa part, le comédien Diallo Ticouai Vincent, président du comité d’organisation des obsèques, a adressé des remerciements au Chef de l’État, Alassane Ouattara, pour le soutien apporté à l’artiste. Un soutien qui, selon lui, n’a jamais fait défaut du vivant de l’artiste, à jusqu’à l’organisation des obsèques.

Marie Rose Guiraud est décédée le 20 avril 2020 à Abidjan. Initialement prévu le mois de juillet dernier, ses obsèques ont finalement eu lieu du 19 au 28 août. Née le 10 septembre 1944, Marie Rose Guiraud a été très tôt initiée à la danse.

A l’âge de 4 ans, elle a commencé sa carrière artistique de danseuse spirituelle et chanteuse traditionnelle africaine. Diplômée du conservatoire Royal de Liège en Belgique, elle est la fondatrice de plusieurs institutions sociales et caritatives, telles l’Ecole privée de Danse et d’Echange Culturel (Edec), la Fondation Guiraud, ainsi que la compagnie de danse «Les Guirivoires».

Par DRAMOUS YETI
Fratmat.info

Commentaires facebook

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire