Côte-d’Ivoire: Pourquoi les dossiers de candidature de Gbagbo et de Soro seront «rejetés»

Selon toute vraisemblance, le dossier de candidature de Laurent Gbagbo, déposé aujourd’hui tout tambour battant par ses partisans devant la CEI sera estampillé « invalide ».

Plusieurs raisons sont avancées par les observateurs qui s’attendent à cette invalidation.

Laurent est déchu de ses droits civiques suite à sa condamnation à 20 ans de prison dans l’affaire de au « braquage » de la représentation de la Bceao à Abidjan en Côte-d’Ivoire durant la crise de 2010/2011. Le nom de Gbagbo avait été effacé de la liste électorale pour cette raison.

En effet, ne peut être candidat, celui qui n’est pas sur la liste électorale, celui qui ne jouit pas de tous ses droits civiques.

Une seconde raison avancée est l’absence d’un casier judiciaire dans le lot de documents déposés par ses partisans.

Le dossier déposé par les partisans de Soro sera aussi pour des raisons plus ou moins semblables invalidé.

Tout comme celui de KKB qui selon plusieurs sources n’aurait pas apporté la preuve du paiement de la caution de 50 millions de Francs cfa exgiée.

Sylvie Kouamé


blank

Author: La Rédaction

4 commentaires sur “Côte-d’Ivoire: Pourquoi les dossiers de candidature de Gbagbo et de Soro seront «rejetés»

  1. Il n’y a pas seulement que ça pour l’historien en ce jour en Belgique.
    Comment peut on comprendre qu’ il n’existe pas dans les documents exigés une Déclaration Personnelle de candidature revêtue de la SIGNATURE du candidat dûment légalisée.
    Encore une autre forme d’imposture organisée par un groupe de Faussaires comme l’avait toujours révélé Mr AFFI.
    Yako là-bas et ho honte !
    À chacun sa lorgnette !!

  2. @quoi-frère-malien-coup-d’état-de-château-rouge

    Les mi-cancres faiseurs de sieste s’ennuient dans leurs lits, il ne veulent plus rien boycotter … Tia (Mamadou) Koné et Tia (Kuibert) Koné version IIIe République les attendent en corner !!!

    krrrr krrrr krrrr …

    tic tac … tic tac … tic tac … 1 Coup KO 2020 en téléchargent !!!

    té ande
    té ande

  3. • Comme si Laurent Gbagbo ambitionnait de reprendre place dans le fauteuil présidentiel ! Cet homme a accédé à une stature qui le place très au-dessus de ce petit destin de roitelet d’un carré de 322 mille km2 ;

    • Comme si Soro croyait une seule seconde que Ouattara qui lui a déclaré la guerre permettrait que le Conseil Constitutionnel aux ordres lui donne la moindre once de chance de l’affronter dans les urnes ;

    Non, ces 2 dépôts de candidature visent un objectif autre. On attend de voir ce qu’il va se passer au lendemain de l’invalidation des candidatures de Gbagbo et de Soro, tandis que celle de Ouattara est validée. Alors là, pas besoin d’un appel d’une quelconque Pulchérie Gbalet pour que le pays soit complètement et durablement paralysé. Surtout que Amnesty et les USA viennent de tancer le pouvoir sur son refus de reconnaître aux citoyens le droit inaliénable de manifester. Le Pouvoir se retrouve donc coincé : soit il trouve une pirouette pour rendre tout le monde éligible (y compris Ouattara lui-même) et auquel cas, sa défaite est claire ; soit il rejette ces 2 adversaires redoutés, et là… le pays est gâté avec un scénario à la Compaoré ou à la IBK. N’importe comment, le piège s’est refermé sur Ouattara.

    Alors, la pilule bleue, ou la pilule rouge ?___________________________________________
    La méchanceté ne saurait être un programme de gouvernement. Adieu RHDP !

  4. Ko… un coup KO ! Y’en a qui ne doutent vraiment de rien, hein !
    – Gbagbo bat Ouattara en 2010 par 38% à 32% ;
    – Bédié apporte ses voix (officiellement 25%) à Ouattara dans un report de vote d’une ampleur vue uniquement que dans la Guinée de Condé ;
    – Soro sort son armée pour mettre le feu jusqu’au Palais et y installer Ouattara.

    Aujourd’hui, ces 3 hommes sont coalisés, tandis que Ouattara est nu dans sa nature profonde devant son électorat captif, du reste scindé pour partie et déçu pour ce qui reste. Et ses affidés sont convaincus qu’il va administrer une triple fessée mémorable à ces 3 hommes (Bédié-Gbagbo-Soro) dès le premier tour ! Mais alors, si c’est si certain, pourquoi empêcher des candidatures, refuser des passeports, coller des peines de prison farfelues et surtout, pourquoi vouloir inféoder coûte que coûte la CEI à la personne de Ouattara ? Non, dans une élection ouverte et transparente, Ouattara ne passe même pas le cap du 1er tour.
    ___________________________________________
    La méchanceté ne saurait être un programme de gouvernement. Adieu RHDP !

Laisser un commentaire