PDCI Côte-d’Ivoire: Guikahué annonce «plus de 80 mille participants» à l´investiture de Bédié

Ses précisions sur les revendications du Pdci et la tenue de l’élection

Le directeur de campagne du candidat du Pdci, Maurice Kakou Guikahué a échangé mercredi avec la presse pour donner les détails sur l’organisation de l’investiture de Henri Konan Bédié. La cérémonie se tient le samedi 12 septembre 2020 à la place Jean Paul II de Yamoussoukro. La plus grande place qui puisse exister en Côte d’Ivoire, selon les mots du conférencier. En termes de chiffres, le chef du secrétariat exécutif du Pdci a indiqué que le stade Houphouet-Boigny qui ne peut accueillir que 80 mille personnes au plus si la pelouse est occupée, est  »trop petit » pour abriter l’investiture de son candidat.

Deux temps forts vont meubler cette cérémonie. Le temps du folklore et des allocutions des invités puis suivra l’acte d’investiture proprement dit qui sera clôturé par le discours du candidat Bédié.

M. Guikahué a saisi l’occasion de cette conférence pour répondre à des préoccupations du moment, notamment la position de son parti sur le déroulement du processus électoral.

publicité

 »Tant qu’il n’y aura pas des conditions de transparence, il n’y aura pas d’élection », a dit haut et fort Kakou Guikahué qui se pose en défenseur de l’arrêt de la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples (Cadhp) lequel stipule qu’avant toute élection, la commission électorale doit avoir fait sa mue. En particulier la recomposition de la commission centrale et la réélection des responsables des commissions électorales locales jugées favorables au parti au pouvoir. Guikahué fait valoir que c’est une question sur laquelle l’opposition ne transigera pas, c’est pourquoi, explique-t-il, son représentant récemment désigné n’a pas encore prêté serment et c’est aussi la raison qui explique que l’opposition n’a pas encore fait droit à l’appel de la Cei visant à renouveler avant le 10 septembre, les Cei locales. Parce que, selon Guikahué, l’étape de la recomposition de la Cei centrale n’est pas franchie. Ici, il a informé l’opinion que la Cadhp a envoyé aux partis de l’opposition le rapport d’exécution de l’arrêt tel qu’il a été rédigé par le gouvernement. Et l’opposition s’apprête à y répondre à en croire ce haut responsable du Pdci.

En sa qualité de directeur de campagne, il a fait son analyse de l’issue de la présidentielle.  »Mathématiquement, Ouattara ne peut gagner », affirme-t-il, fondant sa conviction sur les défections au Rhdp.

SD à Abidjan
sdebailly@yahoo.fr

Commentaires facebook

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire