Côte d’Ivoire: Soro saisit le Conseil constitutionnel pour sa « réinscription » sur la liste électorale

Manuella YAPI

L’ex-président de l’Assemblée nationale ivoirienne en exil en France, Guillaume Soro, candidat à la présidentielle d’octobre, a saisi le Conseil constitutionnel pour sa « réinscription » sur la liste électorale, estimant que sa condamnation à 20 ans de prison en Côte d’Ivoire n’a « aucune valeur juridique », dans une requête.

Les avocats de M. Soro ont sollicité auprès des conseillers « la modification de la liste des candidats à l’élection présidentielle, par la réinscription » de leur client « au sein de celle-ci », considérant que sa condamnation prononcée le 28 avril par le Tribunal de première instance (TPI) d’Abidjan n’a « aucune valeur juridique ».

Ce jugement pour détournement de deniers publics « s’inscrivait contre une décision rendue par la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples (CADHP) » le 22 avril, ordonnant la « suspension de toute procédure ouverte à l’encontre de M. Guillaume Soro », ont-ils argué.

publicité

Relevant que l’arrêt de la CADHP est « de valeur supérieure dans la hiérarchie des normes, au sens de la Constitution du 8 novembre 2016 », les conseils du président du mouvement Générations et peuples solidaires (GPS) ont estimé que « l’inéligibilité prononcée par le TPI d’Abidjan (…) n’emporte aucune conséquence juridique, compte tenu de son inconstitutionnalité et de son inconventionnalité ».

Vu que « rien ne s’oppose (donc) à la candidature de M. Soro aux élections présidentielles (…) faute de motif d’inéligibilité persistant », ses avocats ont demandé aux membres du Conseil constitutionnel de l’ »intégrer sur la liste électorale et au sein de la liste des candidats à l’élection présidentielle » prévue le 31 octobre.

Condamné par contumace le 22 avril à 20 ans de prison ferme, 4,5 milliards de FCFA d’amende, cinq ans de privation de ses droits civiques et d’inéligibilité pour détournement de deniers publics, recel de détournement de deniers publics et blanchiment de capitaux, Guillaume Soro a été retiré de la liste électorale.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Commentaires facebook

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire