Côte-d’Ivoire: Les jeunes parlementaires projettent une marche sur Yamoussoukro

Que les leaders politiques ne soient plus des chauffeurs de corbillards…

Lors d’une récente conférence de presse à Yopougon, le Parlement des jeunes de Côte d’Ivoire a réitéré son vœu d’un dialogue entre les acteurs politiques afin de trouver un consensus autour de l’organisation de la présidentielle 2020.
Vah Yao Josué et ses camarades redoutent de nouvelles violences sur fond de contestation parce que les règles n’auront pas été consensuelles. « En effet, la rupture, les menaces répétées entre les acteurs des partis politiques, de qui doit être candidat ou non et les polémiques autour de la réforme de la Commission électorale indépendante contribuent à l’avènement de craintes et de doutes pour le bon déroulement du processus électoral », a fait observer Vah Yao, lequel a dit attendre toujours la réponse de la demande d’audience introduite par son organisation auprès des autorités et des leaders politiques pour leur faire un plaidoyer en faveur du dialogue.


Et comme pour leur mettre la pression, le Parlement des jeunes a décidé d’organiser avec d’autres organisations de jeunesse, une marche pacifique sur la capitale politique Yamoussoukro, le 21 septembre 2020. Cette marche, a précisé le conférencier, partira de la Fondation Houphouët-Boigny à la préfecture de région. Les marcheurs seront de lanc vêtus.

Pour ces jeunes de Côte d’Ivoire, cette marche est un signal, un cri de cœur pour interpeller l’opinion sur les risques de dérapages qui pourraient émailler la prochaine élection. Ils veulent ainsi prévenir les pertes dans les rangs des jeunes qui sont souvent les victimes des violences. « Nous ne voulons plus que les leaders politiques soient des chauffeurs de corbillards pour conduire les jeunes au cimetière. Nous demandons un dialogue afin de préserver la paix. Un dialogue entre les cinq leaders Bédié, Gbagbo, Ouattara, Blé Goudé et Guillaume Soro », s’est dressé Vah Yao. Le président du parlement des jeunes de Côte d’Ivoire a ainsi émis son souhait de voir Gbagbo, Blé Goudé et Guillaume Soro revenir au pays pour prendre toute leur place dans ce dialogue que son organisation appelle de toutes ses forces.

SD à Abidjan
sdebailly@yahoo.fr

Commentaires facebook

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire