De plus en plus d’Ivoiriens jouent en ligne sur leur mobile

Depuis l’avènement d’internet il y a de cela déjà plus de deux décennies, les jeux en ligne ont connu un engouement phénoménal à travers le monde. Qu’il s’agisse de jeux de casino, de poker ou bien de paris sportifs, l’industrie du jeu se concentre désormais sur les écrans d’ordinateurs et, de plus en plus, sur ceux des smartphones et tablettes. Une tendance bien visible en Côte d’Ivoire et en Afrique en général, où les joueurs sur appareil mobile sont de plus en plus nombreux. Un constat qui s’explique par plusieurs raisons.

De nombreux africains jouent sur leur mobile

Le développement des réseaux mobiles observé ces dernières années sur le continent africain a largement aidé à y augmenter le nombre d’utilisateurs d’internet. Une aubaine pour les sites de jeu en ligne qui depuis longtemps, considèrent l’Afrique comme le prochain grand marché en devenir. Et pour cause : on sait désormais que plus de la moitié des mises effectuées sur ces sites le sont depuis un téléphone portable ou une tablette. Or, les Africains sont les champions incontestés du téléphone mobile ! Plus largement, c’est la poussée du digital qui laisse entrevoir un potentiel de croissance important sur l’ensemble du continent.

Un environnement favorable aux jeux en ligne

De plus, la plupart des pays d’Afrique de l’Ouest en particulier ont une politique assez tolérante envers cette nouvelle industrie qui séduit chaque jour de nouveaux adeptes. Et ceci, bien que les coûts d’accès à internet diffèrent grandement d’un pays à l’autre.  L’absence d’une véritable régulation a incité des opérateurs étrangers, notamment européens, à venir proposer leurs services aux joueurs ivoiriens entre autres, bien heureux de pouvoir se divertir ailleurs qu’aux tables des casinos physiques d’Abidjan, réservées aux étrangers.

publicité

Légende : Plus de la moitié des mises effectuées sur les sites de jeux en ligne l’ont été depuis un mobile.

Si les paris sportifs font l’objet d’un véritable culte au sud de la Méditerranée, grâce à l’amour des locaux pour le football, on constate que le poker et d’autres jeux suscitent de plus en plus d’intérêt en Afrique.

La qualité des jeux sur mobile

Pour les Africains vivant en Europe, l’accès aux jeux en ligne comme les paris sportifs, les jeux de casino ou encore le poker, y est, selon les pays, plus facile encore qu’en Côte d’Ivoire, car le choix d’opérateurs y est bien plus étendu et diversifié. Il est donc très courant de voir les Ivoiriens de la diaspora utiliser leur smartphone pour se divertir et tenter leur chance car la plupart des plateformes de jeu possèdent des applications mobiles de qualité sur lesquelles on retrouve les mêmes fonctionnalités que sur un ordinateur traditionnel. Cela signifie que ces appareils bénéficient d’un répertoire de jeux équivalent, mais aussi d’une qualité graphique et sonore exceptionnelle. En outre, les utilisateurs d’appareils mobiles ont parfois le choix entre davantage de méthodes de paiement, et profitent aussi de bonus spéciaux. Il s’agit là d’une politique consciemment menée par les opérateurs visant à inciter leurs joueurs à utiliser toujours plus les mobiles. Tout est affaire d’expansion, naturellement.

Encore plus de liberté

Il faut dire que jouer sur un appareil mobile présente surtout l’avantage de pouvoir jouer n’importe où et n’importe quand à vos jeux favoris. La seule contrainte étant de se trouver à un endroit ou se trouve une connexion Internet. Quand on voit à quelle vitesse s’accroît le réseau chaque année, il y a fort à parier que les zones non couvertes vont se raréfier à l’avenir. Des efforts considérables sont en effet déployés pour connecter y compris les zones les plus reculées de la planète.  Il est donc très probable qu’en conséquence des progrès technologiques en cours, une pléiade d’amoureux de poker, de blackjack ou de paris sportifs en quête de liberté viendront prochainement grossir les rangs des joueurs en ligne, en Côte d’Ivoire et dans toute l’Afrique.

 

 

Commentaires facebook

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire